La dimension internationale de la Communauté de Vie Chrétienne se donne à voir !

1 novembre 2021

La Communauté de Vie Chrétienne se réunit en congrès tous les 5 ans. Cette année, le congrès se tient à Marseille, le dimanche 31 octobre, au cœur du grand rassemblement de la famille ignatienne Avance au large (30 oct.-1er nov. 2021)

La Communauté de Vie Chrétienne est présente dans 72 pays du monde… c’est la raison pour laquelle une quarantaine de membres CVX d’autres pays (14 nationalités en tout) se déplacent pour goûter à la dimension internationale à cette occasion. En outre, la presque totalité des membres du Conseil Exécutif mondial de la Communauté de Vie Chrétienne s’est déplacée pour l’occasion. Ils arrivent donc tous de Belgique, d’Allemagne, du Royaume-Unis, du Cameroun, d’Espagne, du Liban, du Luxembourg, des Pays-Bas, de Suisse, des États-Unis, du Kenya, de la Syrie et de l’Uruguay.

Angelika Scholz (responsable de l’Euroteam – une équipe dédiée à la Communauté de vie Chrétienne Europe) et Marie-Emmanuelle Reiss (chargée des liens entre la communauté nationale France et les autres en Europe : l’Eurolink) s’expriment sur les enjeux de cette dimension internationale de la communauté :

Prise de conscience de nos différentes réalités

« Le fait que la Communauté de Vie chrétienne soit présente partout dans le monde nous permet de nous confronter à toutes les réalités humaines : nous ne vivons pas tous de la même manière toutes ces questions de société qui nous habitent telles que le réchauffement climatique, la mondialisation, les phénomènes migratoires…. La Communauté est comme un spectre des réalités humaines. Cela nous permet donc d’être plus conscients de ces réalités et de nos différences.

Réseaux d’échanges et d’action

C’est la raison pour laquelle nous avons constitué ces réseaux d’échanges notamment sur les questions de migrations, d’écologie et de la jeunesse. Et notre enjeu est de pouvoir travailler ces questions dans une confrontation bienveillante : l’idée c’est d’unifier les différentes initiatives pour parler d’une même voix pour trouver des solutions, des pas à faire, lancer des réflexions, des partages dans une volonté d’aller vers le point de vue de l’autre et d’avancer ensemble.

L’idée de la communication ignatienne est de « sauver la parole de l’autre » : mon point de départ étant que l’autre à une idée cohérente et qui pour lui a du sens [c’est ce que rappelle les Exercices spirituels par « tout bon chrétien doit être plus enclin à sauver la proposition de son prochain qu’à la condamner » (n°22) – NDLR].

Création d’outils communs

Constituer ces réseaux permet aussi de mettre en commun des outils et des moyens en fonction des compétences que peuvent proposer les différents pays au sein de la Communauté de Vie Chrétienne : nous avons notamment créé des espaces de discernement communautaire. Et puis, nous organisons également des groupes de partage internationaux en lignes ou des temps de prière en commun.

CVX internationale_Marseille©SBahe

Nous laisser déplacer

La Communauté européenne et mondiale de Vie Chrétienne a une valeur immense dans ces perspectives qui se retrouvent et qui nous changent. Ces échanges nous invitent à bouger à réfléchir et à nous laisser déplacer par la réflexion des uns et des autres pays et considérer l’avenir avec Espérance.

Propos recueillis par C Fourmond