Apostolique

Apostolique


Le Corps Apostolique

Vocation personnelle
La Communauté de vie chrétienne au fil de son histoire s’est reconnue appelée à devenir « Corps apostolique pour la mission ». Ce fut le message très fort de l’assemblée mondiale de Fatima (2008).

Comment se comprend ce « Corps apostolique » laïc ignatien qui forme ses membres à répondre à leur vocation propre ?

C’est la manière dont les membres vivent chacun leur mission particulière en alliance au Christ dans une communion de compagnons qui fait de la CVX un Corps apostolique. Cette union des dimensions personnelles et communautaire (du niveau local au niveau mondial) est le fruit d’une dynamique qui se joue dans l’aide réciproque au discernement, dans l’envoi de chacun par la communauté, dans le soutien dans la durée et par une évaluation (autrement dit le DESE Discerner-Envoyer-Soutenir-Evaluer ). Tout part du niveau « communauté locale ». Le DESE renforce cette communauté « de base » et détermine sa dimension apostolique. Par le Discerner-Envoyer-Soutenir-Evaluer, chaque compagnon reçoit de sa communauté locale de quoi progresser dans son cheminement  à la suite du Christ et son engagement dans le monde.

Concrètement, au niveau local, le compagnon partage ce qui fait sa vie. Il accueille la parole en retour des autres membres pour l’aider à trouver sa propre direction. Il soumet sa vie au sens fort du terme, c’est dire qu’il acquiesce à un détachement en exposant la trame de son existence au regard et à l’avis des autres. En conséquence, il met à distance sa volonté propre (DdC 2 note3) et consent à croire que l’Esprit Saint lui parle par chacun de ses compagnons de CL.

En CVXC’est dans ce mouvement, après avoir reconnu qu’un vrai processus de discernement s’est opéré pour le compagnon, puis dans l’accueil de sa décision, qu’un envoi personnel du compagnon advient. Il se reconnaît envoyé dans la mesure où il peut s’appuyer sur les paroles priées et mûries reçues de ses frères pour sa mission.

Par la suite, le soutien dans les différentes étapes et les évaluations seront comme un approfondissement de l’aide au discernement et de l’envoi dans la mission.

La confiance dans le partage, dans la parole reçue et adressée, dans le consentement à l’écoute réciproque sur fond de liberté et de responsabilité, font grandir la CL et la Communauté CVX toute entière. Elle dispose à la Mission (avec un grand M), c’est-à-dire à la mission reçue du Christ et accueillie par les compagnons.

Mon nom est une grâceLes Principes Généraux indiquent que « Le champ de la mission CVX n’a pas de limites : il s’étend à l’Eglise et au monde. » (PG8) Autrement dit, le Corps apostolique de la CVX ne se donne pas de champ de mission particulier. Cependant par mission, il faut entendre d’abord : les activités ordinaires de chacun, à condition que ces activités soient « orientées » par rapport au Christ. « L’ordinaire » est la mission fondamentale de la vocation laïque comme l’a redit Franklin Ibanez secrétaire exécutif mondial à l’assemblée du Liban (2013).

En effet, ce qui fait l’apôtre en tout premier lieu, c’est de vivre avec une radicalité apostolique ses activités quotidiennes. Ce ne sont pas les responsabilités ou les services rendus qui font l’apôtre mais la manière de les vivre avec le Christ.

L’apôtre est l’apostoloï, l’envoyé (donc envoyé par Quelqu’un). C’est la manière de vivre en tant que disciple, compagnon et serviteur du Christ qui fait l’apôtre et qui transforme l’activité la plus banale en élément de la mission.

Pour conclure, la vocation particulière de la CVX est de faire vivre le discernement apostolique au quotidien en communauté locale par la pratique du DESE Discerner-Envoyer-Soutenir-Évaluer. La communauté locale devient alors « communauté apostolique » et de ce fait, la CVX toute entière (Le Charisme CVX n°132).