Espace membres

Pressés par l’Esprit, laissons Dieu nous ouvrir un chemin

Pentecôte ! Quelle mission, « je, nous, la CVX », recevons-nous de l’Esprit aujourd’hui ? Mission personnelle, mission commune, mission communautaire, mission d’Eglise. Quels sont les lieux où l’Esprit nous appelle ?

Pèlerinage et forums en communautés de congrès

congres-de-nevers-2010-cvx-presses-par-l-esprit-1
Dès la prière les participants se retrouvent en communautés de congrès puis marchent ensemble vers Nevers pour participer aux différents forums (Les résumés des forums sont téléchargeables ci-dessous)

Aperçus de quelques forums

Œcuménisme, appel à l’unité des chrétiens

« C’est dans la richesse de nos différences que l’on voit le Corps du Christ »… fort de cette conviction, Dominique anime la pastorale œcuménique pour le diocèse de Mâcon. Il rappelle avec force les mots de Frère Eloïs, prieur de la communauté de Taizé « C’est à tort que nous rêvons parfois l’œcuménisme sous la forme d’une unité sans différence. Le scandale ne vient pas due fait qu’il y ait des chrétiens différents, mais que les uns et les autres ne se parlent pas, qu’ils soient divisés, et qu’ils se considèrent comme les seuls membres de la famille de Dieu. » Le forum a donc relevé l’ambitieux projet de révéler les richesses spécifiques de chacun :

  • la beauté liturgique au service de la Résurrection, portée par les Orthodoxes,
  • la force de la Parole lue, chantée, intériorisée, vécue par les Chrétiens de la Réforme,
  • la richesse et la force du lien entre l’Eglise locale et l’Eglise universelle qui ne peuvent vivre l’une sans l’autre, expérimentée par les Catholiques.
Réponses aux soifs spirituelles de nos contemporains – le catéchuménat

« Je suis  toujours étonnée de la demande de sacrements » confie Catherine, responsable du catéchuménat à Nevers, « les gens qui viennent nous voir expriment une soif spirituelle et ils pensent que l’Eglise peut répondre à cette soif ». Les personnes qui s’adressent au service diocésain du catéchuménat n’arrivent pas un beau jour par hasard. Parfois, issus de milieu chrétien,  ils portent cette demande depuis longtemps mais attendent le moment propice, une période de stabilité matérielle et affective et font part d’un sentiment de manque. Parfois un évènement dans leur vie, le décès d’un proche,  la découverte de l’amour, une naissance, les bouleverse, parfois  suite à un parcours difficile, une blessure ils cherchent  à sortir du chaos, du non-sens. Et le pardon est le passage obligé de leur démarche. Avec l’équipe du catéchuménat, l’initiation à la foi chrétienne, le fait de recevoir les  sacrements d’initiation à cette foi – le baptême, l’eucharistie et la confirmation, « la vie reste la même – avec ses épreuves,  ses déconvenues – mais la façon de la voir est changée radicalement », Catherine en témoigne avec bonheur.

Forum sur le dialogue Islamo-chrétien

congres-de-nevers-2010-cvx-presses-par-l-esprit-2

« Le dialogue est une obligation religieuse » (Ahmed)
7 intervenants dont 3 Musulmans nous accueillent à l’espace Ste Bernadette. Leur intervention est lumineuse, simple, concrète.
Mamadou, Malien, professeur de philosophie, mariée à une Française Catholique, nous parle de la tolérance qu’il a toujours vécue dans son pays et qui s’enracine maintenant dans le dialogue et le respect en France.
Rama, Marocaine, a aussi vécu depuis toujours un islam modéré, respectueux, charitable. « La clé de l’avenir de nos enfants, c’est qu’on les ouvre vers l’autre ».
Ahmed nous cite la Sourate 48, vers 5 « Si Dieu avait voulu, Il nous aurait fait un mais puisque nous sommes sur des chemins différents, cherchons à nous surpasser par nos bonnes actions »
« Ne heurtons pas nos frères. Connaître l’autre a pour conséquence une meilleure connaissance du divin. »
Les témoignages des Français étaient tout aussi percutants et pleins d’Esprit. L’engagement humble du Père Jean Baffier dans le dialogue islamo-chrétien du diocèse de Nevers, l’accueil d’enfants musulmans que vit Marie-Christine Tarteau à Plaisir, les témoignages d’Olivier Depas et d’Olivier Constari, appelant à « décoloniser nos mentalités des deux côtés » ont profondément touché une nombreuse assemblée dont le Pasteur Jacques Martin, aumônier des prisons, qui, lui aussi, vit un dialogue continuel avec les autres religions basé sur « la convivialité et le respect de l’autre »

 La CVX au service de l’Eglise et du monde

« Il est tout d’abord important de savoir que pour être appelé, il faut être à l’écoute ». Le forum sur la CVX au service de l’Eglise.qui se déroule en ce dimanche de Pentecôte dans cette salle de classe d’une école du centre-ville, commence par ces mots. Les congressistes découvrent qu’ici ou là, à Nantes ou Troyes, appel et écoute se sont concrétisés de diverses façons.
Annick, aumônier à l’hôpital, témoigne « qu’au bout d’une année de service, on m’a
demandé de proposer « quelque chose » d’ignatien. Nous n’étions que quelques ignatiens sur la ville mais nous avons réfléchi ensemble. Nous avons décidé de lancer un petit parcours intitulé « Chemin ignatien ». Il s’agit de cinq rencontres réparties dans l’année pour prier à la manière d’Ignace. » Cadeau : d’autres gens de la CVX, localement, se sont mis en route.

Transmettre  le Trésor d’Ignace
Annick a donné un exemple parmi d’autres qui montrent la volonté des membres de la CVX de partager le « trésor » des exercices transmis par Ignace à d’autres personnes, via le diocèse notamment. Il  s’agit cependant, non pas de s’imposer, mais de se mettre au service.

Plusieurs richesses et manques ont émergé d’une relecture par groupes de six:

  • comment la CVX peut elle travailler au mieux, au sein du diocèse, avec les autres communautés religieuses ?
  • comment être témoin CVX, de façon simple, au cœur de nos paroisses mais sans perdre l’identité propre à la CVX ?

…Affaire à suivre !

Accompagner les 18-30 ans dans leur quête spirituelle

Initié en 1985, le Réseau Jeunesse Ignatien concerne les jeunes de 17 à 30 ans. Ses membres se sont particulièrement investis à Penboc’h pour un parcours « Naviguer et Prier ». Initiation à la prière ignatienne, initiation à la navigation : invitations à la confiance, donc ! Larguer les amarres, tenir le cap : termes marins qui parlent à ces jeunes au seuil de leur vie d’adulte. Leur questionnement, leur recherche spirituelle sont réels. Soif de partager avec des jeunes aux mêmes préoccupations.

« Partager », il en est aussi question pour la « Messe qui prend son temps ». A Toulon, où certains diocèses sont soucieux du rituel, pour mettre en place cette autre manière de vivre l’Eucharistie, tout à la fois festive et recueillie, il a fallu faire preuve d’audace !
L’audace, une invitation reprise à la fin de nos partages : oser proposer, oser adapter les outils et le langage pour les jeunes, oser demeurer témoin face à nos enfants qui prennent parfois (souvent) d’autres chemins, oser lâcher prise, oser sortir de nos modèles, oser construire des passerelles entre jeunes et moins jeunes en CVX (et ailleurs)… Oser transmettre la foi ! Et tenir le cap ! Vaste programme ! Mais l’Esprit souffle et gonfle les voiles de nos frêles embarcations !! Messe de Pentecôte présidée par Monseigneur Francis Deniau, évêque de Nevers

congres-de-nevers-2010-cvx-presses-par-l-esprit-3

Veillée festive, avec accueil des hôtes

congres-de-nevers-2010-cvx-presses-par-l-esprit-4

Télécharger les résumés des forums

Étiquettes :