Espace membres

Prière pour le mois de septembre 2018

Chers amis et compagnons de l’atelier justice,

En ce temps de rentrée, nous vous proposons de méditer  à partir  de la prière ci après du Pape François :

Seigneur, fais de nous des instruments de ta paix.

Fais-nous reconnaitre le mal qui s’insinue dans une communication qui ne crée pas la communion.

Rends-nous capables d’ôter le venin de nos jugements.

Aide-nous à parler des autres comme de frères et de sœurs.

Tu es fidèle et digne de confiance; fais que nos paroles soient des semences de bien pour le monde :

Là où il y a de la rumeur, que nous pratiquions l’écoute;

Là où il y a confusion, que nous inspirions l’harmonie;

Là où il y a ambiguïté, que nous apportions la clarté;

Là où il y a exclusion, que nous apportions le partage;

Là où il y a du sensationnalisme, que nous usions de la sobriété;

Là où il y a de la superficialité, que nous posions les vraies questions;

Là où il y a des préjugés, que nous suscitions la confiance;

Là où il y a agressivité, que nous apportions le respect;

Là où il y a la fausseté, que nous apportions la vérité.

Amen.

 

La demande de Chantal, responsable du SAUJ ( Service d’Accueil Unique du Justiciable) :

Seigneur, aide moi à recevoir au quotidien les flots d’usagers qui traversent le seuil de ce tribunal avec la même constance et le même respect pour chacun. Garde moi de toute intolérance, partialité ou indifférence.

Au coeur des difficultés rencontrées dans mon métier fais grandir ma foi pour qu’elle reste mon phare et mon refuge en toute circonstance. Face à la violence verbale, que je sache déceler la souffrance de mon interlocuteur et répondre avec douceur et sérénité. Là où il y a impatience et provocation, que je puisse apporter respect et bienveillance. Devant le désarroi et l’effondrement des personnes accueillies, rends moi capable de relever et d’orienter.

 

La demande de Paula , juge aux affaires familiales :

Seigneur,

Ce temps de vacances m’a permis de porter dans la prière les situations difficiles vécues dans le cadre de mon service ainsi que l’extrême violence ressentie dans les conflits familiaux et cela m’a fait du bien.

Aide moi à poursuivre ce chemin d’apaisement, de mise en distance , de reconnaissance et d’acceptation de mes propres limites et de celles de mon prochain lorsque la relation à l’autre n’est pas simple.

Apprends moi, Seigneur la douceur, la confiance, la patience.

La prière de Tristan , Conseiller pénitentiaire d’Insertion et de Probation :

Dans mon activité d’accompagnement des personnes condamnées à une sentence pénale, la tentation est présente de ne pas être toujours dans l’écoute empathique de celui qui m’est confié à cause des préjugés que je peux parfois avoir en ne laissant pas mon interlocuteur se dire.

Seigneur, enseigne-moi à me laissant bousculer par la parole du condamné, Ta parole du pauvre qui se fait vivante et ressourçante. Là où est le chaos des sentiments, que je puisse donner de mon temps pour entendre ce que Tu veux bien me répondre à ma prière d’intercession : donne-moi la grâce d’accepter de transformer mes limites et vicissitudes en forces d’adhésion de l’autre à grandir humainement et spirituellement lui aussi.

Que la clarté dans le parcours de vie de la personne placée sous mains de justice trouve à se dessiner au gré des entretiens afin que le condamné puisse se construire, s’insérer dans notre société.

Que je sache poser les bons mots sur les maux de celui qui se sent exclu du champ social afin qu’il se sente vraiment reconnu et accepté dans sa singularité en tant que créature magnifique du Créateur. 

Et moi , quelle est ma demande au Seigneur en ce temps de rentrée ?

Fraternellement,

Chantal, Paula et Tristan