Espace membres

Les engagements des membres de l’Atelier « étranger »

Engagements des membres de l’atelier « étranger »

Lors de la Célébration eucharistique de l’Université d’été qui s’est tenue au Haumont en 2013, les membres de l’Atelier Étranger ont pris un certain nombre d’engagements.

*Etre semeur de rencontres

*1-je demande de promouvoir un dialogue sérieux entre pays riches et pays pauvres, entre les gouvernements. Un dialogue qui se fonde sur les réalités de chaque monde (potentiel africain et sud américain) pour éviter les migrations par désespoir et vers l’inconnu.

2-Dialoguer avec les personnes véhiculant le mépris pour l’étranger en général *Ce que je désire par rapport à l’étranger : être acteur dans la rencontre ici ; dans la construction d’un monde solidaire ; pour le respect de tout homme (dignité / droits)

*A l’occasion de l’hébergement d’une jeune Guinéenne chez nous : chercher à comprendre le parcours de l’étranger, chercher à saisir la lumière d’Espérance

*semer pour contredire le discours ambiant Voir l’autre et ses valeurs avec confiance dans la providence de Dieu

*Je désire être capable de mieux partager les belles rencontres que j’observe autour de moi

*Donner à de nouvelles personnes l’opportunité d’une vraie rencontre avec des étrangers

*semer …des rencontres… … des partages d’expérience

*Merci pour le texte du Pape François que je garde comme soutien dans mon action auprès des étrangers en difficulté

*Mon lien au plus démuni, au miséreux est constitutif de ma foi. Je désire donc l’élever au même rang que ma participation aux sacrements, ma prière, mon lien à la Parole. Il est constitutif de ma Vie Chrétienne (sans quoi non !)

*Pour moi, c’est important :

1- d’intervenir pour calmer les discussions racistes

2-faire mon possible pour intégrer les étrangers dans les réseaux associatifs français

*Me rendre proche davantage de celui (l’étranger) qui est venu de si loin (moi, je n’ai qu’un pas à faire). Le connaître, le reconnaître dans ses soifs , espérances , souffrances, etc. pour m’ouvrir au Tout Autre

*proposer de faire une réunion en communauté locale sur le thème de l’étranger

*Chercher avec la paroisse à vivre davantage des rencontres fraternelles avec les étrangers, les plus petits

*Accueillir l’étranger qui se présente comme mon égal en dignité, comme temple de l’Esprit tout comme moi ; mais aussi l’autre en général, le pauvre en particulier

*Risquer / oser une écoute en profondeur des étrangers que je rencontre : leur histoire ; leurs attentes, appels ; leur espérance Me laisser déranger Oser faire entendre leur voix si besoin

*Ce que je souhaite faire ? Aller chercher de l’information (doctrine sociale, …) et la partager En Fc ?? trouver des petits moyens et actes pour parler de et soutenir l’étranger ; Démonter les thèses racistes / témoigner /porter un autre message Diffuser et porter ESPÉRANCE

*Croire en tous ces étrangers que je rencontre = leur faire confiance / avenir Me laisser « évangéliser » par eux « Apprendre » d’eux

*Je veux accompagner par la formation, l’information…, la prise de conscience du plus grand nombre pour que la société change de comportement vis-à-vis des étrangers

*Travailler sur mon sentiment de supériorité. Travailler l’interculturel en CVX (CL et ESR) avec le texte CVX pour support. Oser réagir aux méls racistes Voir ce que je peux faire pour aider migrants

*Et moi dans tout cela ? Que faire ? L’interreligieux au caté de mes enfants ? Continuer le groupe interreligieux ? Mon voisin Gégé : continuer à le suivre et à marcher avec lui !

*Puiser davantage dans la relation au Christ la source des relations quotidiennes aux personnes d’autres pays, d’autres cultures

*Aller à la rencontre de l’autre, apprendre à le connaître *Je désire : ouvrir avantage les yeux ; partager avec d’autres ; et porter cette préoccupation dans la prière

*Vivre ensemble, fraternellement, c’est Vivre avec l’autre, en acceptant que chacun vive différemment

*Accueillir mon gendre kényan en profondeur, en confiance, dans le respect. Pour cela m’informer plus continument sur les migrations. Et cela me permettra de combattre les discours antiracistes.

*Désir que notre communauté régionale (département 93 et 95) prenne en mains cette réflexion : comment accueillir dans ma vie les migrants (relire PG4) Développer le dialogue islamo-chrétien, est-ce possible pour modifier les aprioris ?

*J’ai le grand désir que la place donnée à l’étranger, à la rencontre de l’étranger, grandisse au cœur de la CVX. Ouvrons la porte, donnons la priorité à la rencontre, donnons le goût du vivre ensemble pour faire tomber nos peurs. L’expérience de la rencontre personnelle peut aider à décrisper les peurs. Relisons aussi nos silences sur les violences véhiculées par les médias.

Retrouvez la version téléchargeable ici.

 

Mots-clés :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer