Espace membres

Nous ne pouvons pas voyager mais le monde peut venir à nous !

Événement CVX international en Colombie-Britannique le 11 novembre 2020

 

Par Maureen Wicken et Catherine Kelly, équipe CVX St. Marc, Vancouver, Colombie-Britannique
Traduit de l’anglais par Marie-Emmanuelle Reiss, CVX en France

 

Le 11 novembre 2020, des membres CVX de la région de Rockies/Colombie-Britannique se sont rencontrés en ligne, écoutant d’abord “Veni, Sancte Spiritus” et le Livre des Actes 2, 1-12, entendant la première Pentecôte chrétienne quand des personnes du monde entier se retrouvèrent et furent abasourdies d’entendre les Apôtres parler dans leurs propres langues. Nous aussi, nous étions émerveillés et excités d’entendre l’Esprit Saint parler le langage commun de la spiritualité ignatienne à travers des membres CVX du Chili, d’Ethiopie, de Hong-Kong, d’Espagne, de Syrie et des Philippines qui habitent maintenant dans la région de Vancouver, pendant qu’ils racontaient leurs expériences en tant que membres CVX dans leurs pays d’origine.

 

Catherine Kelly, présidente de la CVX à la paroisse St Marc à Vancouver, a organisé la rencontre de membres de CL aléatoires en Colombie Britannique et trois de St Marc, incluant des membres de Calgary et de Nouvelle-Zélande. Des personnes seules et des couples, sur 36 écrans, ont écouté des histoires d’accueil, de foi, de communauté et de service. Le Père Rob Allore, SJ, curé de la paroisse St Marc, et Janet Ho, représentante régionale de Rockies/Colombie-Britannique étaient là aussi.

 

Après une prière d’ouverture, les membres ont raconté comment ils ont rejoint la CVX, leurs expériences de formation et de mission, comment la CVX a affecté leurs vies et les grâces reçues en CVX au Canada.

 

Nous avons été ravis d’entendre les expériences variées de ceux qui ont rejoint la CVX au collège, au lycée, à l’université, dans la vie adulte, invités par des amis ou des prêtres bien-aimés comme le Père Frans van Der Lugt, SJ en Syrie et le Père Groum, SJ en Ethiopie qui ont entendu parler de la CVX par le père canadien John English, SJ dans les années 70. Les philippins ont parlé de leur ministère actif au campus et de leurs expériences CVX avec la paroisse qui les a invités à une « réponse permanente à l’appel de Dieu pour construire Son Royaume dans les domaines de la justice sociale », en se rappelant de leur participation à des manifestations et des rassemblements et en s’engageant dans le service apostolique de la communauté.

 

L’ensemble du groupe a partagé un appel universel à l’action et a été témoin de divers travaux tels que les membres CVX espagnols rejoignant une ONG pour rendre service en Inde chaque été ; les étudiants qui ont aidé à Al-Ardh (la Terre), un centre pour les personnes ayant des besoins variés, qui cultive le meilleur vin de Syrie ; le travail à La Storta à Santiago, au Chili, qui continue la mission de St. Alberto Hurtado ; et l’inspirant ministère éducatif de la CVX à Hong Kong, qui gère deux écoles catholiques à ce jour.

 

Etre formé dans la communauté a facilité ce niveau de service. Chaque membre a expliqué avec quelle force la communauté a favorisé la formation à travers des retraites, le partage de la foi, des rencontres hebdomadaires ou bi-hebdomadaires et des célébrations liturgiques. Au Chili, la présence d’une maison CVX a encouragé les étudiants à se rencontrer, à rendre service aux sans-abris et à construire des maisons dans le cadre de leur sensibilisation. A Hong Kong, accueillir l’Assemblée Mondiale de la CVX en 1994 a été un catalyseur pour la croissance, et maintenant la concentration sur les « 5 Qualités » : profondeur, révérence, générosité, recueillement et silence, ainsi que le livret mensuel de prière, Shalom, support de la formation qui fait vibrer leurs ministères à l’institut Leunis et au Centre pour enfants. Les espagnols ont remarqué que leur CVX a changé en même temps que les membres vieillissent et ont commencé à comprendre que leurs familles sont leur premier lieu de vocation. Les membres là-bas sont devenus des accompagnateurs spirituels et ont donné des retraites à St. Xavier.

 

La CVX en Ethiopie attire majoritairement des jeunes professionnels qui viennent par leur engagement dans le Mouvement International des Etudiants Catholiques. Quand ils fondent leurs propres familles, ils continuent de se retrouver et de se soutenir les uns les autres dans leurs évolutions professionnelles et dans le soutient spirituel. George et Majd, de Syrie, se souviennent de retraites et randonnées pour jeunes adultes où ils étaient invités à réfléchir en profondeur à leur relation avec Dieu à travers des activités créatives telles que le “photolangage”, et étaient invités à être « enracinés dans l’honnêteté et la clarté de nos vérités ». Aux Philippines, l’expérience de Whitney de la CVX à l’université l’a conduite à rejoindre le corps du Volontariat jésuite et ensuite à servir au ministère du campus avant d’arriver au Canada.

 

En disant quelles grâces le panel international cherchait et a trouvées dans la CVX au Canada, ils ont exprimé un profond désir de trouver un « espace sacré pour la réflexion », « la grâce de l’amitié », un lieu où ils peuvent discerner en communauté les grandes décisions de leur vie, des « guides remplis de foi », une « communauté apostolique où nous pouvons intégrer action et prière » et un lieu de gentillesse, de service, de dévouement et de famille. George l’a le mieux articulé, en disant qu’il était ici parce que « Dieu est partout et Dieu dans cette communauté nous accueille ».

 

En réfléchissant sur les grâces que l’audience a reçues, beaucoup ont décrit l’espoir, la passion et l’unité dans la diversité, de la manière suivante :
« contemplatifs dans l’action qui puisent leur inspiration dans leur foi en Dieu, les conduisant à servir Dieu et leur prochain » ;
« combien nous étions unis même si nous avons été appelés à différents âges de la vie et de différents pays ; l’Esprit nous unis, Il est source de confort et de joie » ;
« c’était une Pentecôte : tous entendant et comprenant qui révèle l’espérance, et l’Esprit Saint comme défenseur » ;
« la passion de chacun, exalté de garder la présentation vivante ; repartant avec joie et espérance et sentant que l’Esprit Saint est fortement actif » ;
« la CVX est en pleine croissance en Colombie-Britannique, avec un sens de la famille et de la communauté tout en un, cheminant spirituellement ensemble » ;
« un sens de l’Eglise universelle même si nous avons l’air différents – la diversité est bonne, partager ce qui se passe dans nos cœurs est puissant, l’unité dans les différences, des personnes à différents stades, la CVX change à mesure que vous vivez des relations communautaires, la communauté offre de l’espoir » ;
« bonne expérience de se souvenir et de chérir leurs expériences, d’entendre la passion et l’excitation de chacun » ;
« expérience d’espérance, le sentiment d’être vivant partout dans le monde, des sourires sur des visages si fiers, se sentir tellement chanceux d’avoir toutes ces expériences qui nous aident maintenant et nous aiderons dans le futur, excités de visiter ces pays » ;
« sentir Dieu dans l’accueil de la communauté, trouver l’hospitalité comme une mission vitale, impressionnés par la force de la CVX à prendre un apostolat intense et continu – sponsoriser des écoles et un centre pour enfants » ;
« encourageant de voir beaucoup de personnes avec une foi similaire et la manière dont ils veulent avancer. »

 

Que le Saint Esprit continue de nous inspirer pour accueillir tous ceux qui répondent « Oui ! », de nous inviter et nous guider dans la lecture des signes des temps et de discerner la meilleure manière de répondre pour la plus grande gloire de Dieu dans notre région, notre pays et notre monde.

 

Mots-clés :