Espace membres

Préparation we CR Basse Normandie 10 et 11 octobre 2020

Eléments de préparation pour le we des 10 et 11 octobre 2020 à l’espace Khaïré de la Communauté Notre-Dame de Fidélité à Douvres-la-Délivrande.

Nous prévoirons l’accueil pour la nuit, des compagnons de la Manche, de l’Orne et de Lisieux, par ceux du Calvados habitant près de Douvres. Néanmoins des chambres seront disponibles sur place.

En prévision de ce week-end régional, quelques lectures et pistes de réflexion : Nous avons souhaité la venue d’une intervenante extérieure le samedi :

Camille Peschet, consultante indépendante et médiatrice scientifique, qui a développé une expertise dans le domaine de la transition énergétique et des nouveaux modèles agricoles, est actuellement référente écologique pour le diocèse de Coutances et Avranches.

Originaire de Caen, installée à Avranches depuis deux ans avec mari et enfants, elle enseigne à mi-temps les sciences en collège.Pour elle, l’écologie et la justice sociale ne peuvent pas être séparées (écologie intégrale). Il est donc nécessaire de se convertir à la sobriété, non seulement pour notre personne, mais pour quele monde soit plus juste.Est-il acceptable que 20% des humains consomment 80% des richesses de la planète? Sa mission auprès de l’évêque consiste à favoriser la connaissance de l’encyclique «Laudato si»,accompagner vers de meilleures pratiques écologiques, faire le lien avec les organismes qui œuvrent pour le respect de la nature et de l’homme.

Camille nousfait parvenir 3 pistes de lecture et de recherche pour alimenter notre réflexion:

1.En lisant Laudato Si

  • Quels que soient mes talents, réussite, richesse, intelligence, tout m’est-il dû et suis-jela seule source de cette réussite. Dois-je me croire tout puissant ?Accepter tous mes désirs ?
    Laudato Si§ 122,123
    – Que m’apporte l’expérience de la sobriété choisie ? Comment faire aimer et donner du sens à la sobriété quand elle est subie ?
    Laudato Si: § 223, 224, 225 et 226
    – Quelle place donnons-nous à l’amour, à la bonté dans notre monde actuel ?
    Laudato Si: §222, 229, 231
    -Que signifie pour moi vivre ma conversion écologique et ai-je la sensation de déjà la vivre ou d’être en train de la vivre ? Le chapitre «la conversion écologique» de l’encyclique.

2.Au-delà de cette lecture de Laudato Si

  • Une réflexion plus pratico-pratique:
    -Sur un site faites votre bilan carbone avant le COVID et durant le COVID en prenant vos exemples de consommation habituelle, vos sorties, déplacements…
    -Réaliser une hiérarchie depuis les besoins vitaux jusqu’aux besoins nuisibles. (L’idée n’est pas de se culpabiliser mais de pouvoir discuter surcette notion-là). Pour bien comprendre, un extrait du scénario Mégawatt (proposition de scénario énergétique pour la France):«Un peu comme nous classons aujourd’hui les appareils électroménagers ou le logement selon l’étiquette-énergie qui va de A à G, il est possible de classer l’ensemble de nos besoins selon une échelle allant des besoins vitaux, ceux dont aucun humain ne peut se passer, aux besoins nuisibles, ceux dont la satisfaction nous procure un plaisir souvent égoïste et dérisoire en regard des méfaits qu’ils provoquent directement ou indirectement sur l’environnement ou sur autrui aujourd’hui et demain. Entre ces deux extrêmes, nous pouvons définir une hiérarchie qui passe des besoins vitaux à ceux qui sont essentiels, puis indispensables, utiles, convenables, accessoires, futiles, extravagants et inacceptables.».

 

3.S’intéresser aux livres de Pablo Servigne et Raphaël Stevens : Comment tout peut s’effondrer,et, Vivre l’effondrement et pas seulement y survivre, Seuil, coll. Anthropocène,2015.

  • Proposition de nous interroger à la lecture de ces livres sur le thème: Ne manque-t-il pas du sacré dans notre société ? Pourquoi les religions n’arrivent-elles plus actuellement à répondre à cette quête du sacré ?
  • Pour compléter ces réflexions sur le thème de l’écologie, Marie-Thérèse vous propose un article de la revue Christus N°264 écrit par Hélène Noisette, afin de réfléchir à la nécessité de nos limites, limites qui à vrai dire nous rendent vraiment humains.
Mots-clés :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer