Espace membres

Accueillir – Témoignage d’Alice – Confinement 2020

« Restez chez vous » se transforma pour moi en une Divine invitation à mieux ACCUEILLIR.

ACCUEILLIR une forme d’austérité qui me tourna vers l’essentiel. Il m’aura fallu plusieurs journées pour accepter un rythme plus lent, l’absence physique des amis et des proches, la privation de liberté et de sacrements. Ce temps me poussa à m’ancrer dans une plus grande intériorité que j’avais sans doute un peu perdue après les mois tumultueux de notre installation à Besançon et des travaux de la maison. J’eus d’un seul coup du temps. Ce bien précieux dont je pus abuser pour rire et échanger avec mon mari, jouer avec ma fille, prier.

ACCUEILLIR la vie. Notre deuxième enfant est né au milieu du confinement. Nous avons eu la chance que Stéphane puisse assister à la naissance et rester un jour entier avec nous, ce que nous avons reçu comme un cadeau. Cette période de calme nous permit de savourer pleinement ces moments fondateurs de notre vie de famille. Notre complicité grandit.

ACCUEILLIR le printemps. Arrivés depuis peu dans notre maison, nous avons découvert joyeusement notre jardin, voyant poindre tantôt des primevères, tantôt des pivoines ou des iris, admirant la floraison de notre magnolia puis des cerisiers. Nous vîmes la forêt en face de la maison verdir et s’étoffer. En retrait de nos distractions habituelles, cette contemplation de la Création fut un grand motif d’action de grâce et une confirmation de notre décision de quitter Paris un an auparavant.

ACCUEILLIR les appels de Dieu. Un premier appel fût de rejoindre un groupe de voisins désireux de partager leur Foi à distance en ce temps de privation des assemblées dominicales. J’y découvris une nouvelle forme de fraternité avec des personnes que je n’avais pas forcément rencontrées en chair et en os et qui ont pourtant soutenu ma Foi. Je pus animer dans ce cadre deux partages d’Evangile par téléphone qui firent croître mon goût pour la mission. Ce premier appel me prépara à un second, celui de devenir responsable de notre CL. Le confinement me donna tout le recul nécessaire pour discerner, percevoir la cohérence de cette décision dans mon histoire et pouvoir librement répondre « oui ». Nous avons vécu deux rencontres par téléphone dont cette élection ce qui fit croître notre désir de nous retrouver.

Je pus retourner à la messe pour la Pentecôte, ce que j’accueille comme une invitation de l’Esprit à vivre et partager les fruits de cette « retraite » inédite.

Alice

Mots-clés : ,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer