Espace membres

Expérimenter le DESE en communauté locale – le Soutien

Une communauté locale d’Alsace  nous invite à porter un nouveau regard sur les quatre verbes : discerner, envoyer, soutenir, évaluer. Ayant vécu une belle expérience et entendu l’invitation à raconter, elle nous offre son témoignage : quels fruits porte le fait d’être attentif au soutien dans sa communauté locale ?

Notre cœur n’était–il pas tout brûlant en entendant la relecture des compagnes et compagnons lors de la réunion bilan de cette fin d’année ? Chacun a partagé la joie d’avoir touché le cœur de la vocation de la Communauté de Vie Chrétienne grâce à la dynamique du DESE vécue au cours de l’année. Tous se sont réjouis d’un approfondissement de notre vie communautaire et de la fraternité qui s’est tissée entre nous. Mais comment cela s’est-il fait ?  Nous sommes heureux de vous le raconter.

En février 2018, un week-end de formation DESE. a été proposé par l’équipe service de la Communauté régionale (ESCR) d’Alsace. Toute notre communauté locale y a participé. Un des fruits de ce weekend a été de consolider notre désir d’en faire l’expérience. Cependant nous étions traversés par de nombreuses questions : « Mais comment faire ? Par quel bout le prendre ? Ne faut-il pas cinq ans pour en faire l’expérience ? » et aussi par quelques peurs : « que cela empiète sur ma vie privée » « que cela accroît l’investissement en CVX et je n’en ai pas la disponibilité», « est-ce que j’ai vraiment envie de mettre ainsi mes choix sous le regard de mes compagnons ? ».

Notre communauté locale :

Nous cheminons ensemble depuis septembre 2017. Plusieurs ont ou ont eu une responsabilité régionale, nationale ou internationale. Tous depuis au moins dix ans en CVX, sont bien ancrés dans la spiritualité ignatienne ; les moyens ignatiens sont en place et les Exercices Spirituels pratiqués régulièrement par la majorité des membres. Plusieurs avaient également vécu une aide au discernement personnel dans d’autres C.L. et avaient pu être envoyés par celles-ci. Donc d’une certaine manière certains avaient déjà vécu le Discerner, Envoyer/être envoyer du DESE. A compter de septembre 2018, nous avons cheminé sans accompagnateur. Cela nous a amené à un premier discernement communautaire : « Comment s’organiser pour que notre CL et sa croissance n’en pâtissent pas ?». Nous avons choisi de vivre un « 3ème tour » que nous nommons « tour d’accompagnement ». Chacun peut y apporter une parole sur les mouvements repérés lors de la rencontre, ce qui s’est joué pour la CL, un pas à faire… Ce tour d’accompagnement nous apprend à prendre soin de la CL en tant que corps.

Expérience du « S » du DESE : 

Pendant les quelques mois qui ont suivi la formation de février 2018, nous n’avons pas mis en œuvre de démarche ou procédure spécifique, mais avons gardé profondément le désir d’avancer sur le chemin du DESE.

C’est une demande explicite de soutien d’un membre qui nous a permis de nous lancer, il portait sur un envoi vécu dans une autre CL. Deux autres personnes ont alors exprimé leur désir d’être soutenues. Une de ces demandes portait sur l’étape de vie professionnelle pleine de questions qu’elle traversait, l’autre sur la fin d’un engagement.

Nous nous sommes  lancés…

Une première étape a été de bâtir une trame de préparation et une trame de réunion de soutien, pour la télécharger, cliquez ici.

Les personnes ayant demandé un soutien étaient invitées à préparer un écrit envoyé aux compagnons une semaine avant la réunion.

 A la réception de ce document chacun a pris le temps de connaître le contexte, d’entrer dans le récit du compagnon, de le prier, et de préparer quelques questions. Cette préparation nous a mis en relation les uns avec les autres et nous a donné de vivre une communion dans l’entre-réunion. Ce temps donné a permis à chacun d’oser, lors de la réunion, une parole d’accompagnement, même ceux qui se sentaient encore hésitants. Le premier 1er tour a été ainsi concis et porteur.  

Nous avions envisagé de pouvoir vivre ces 3 soutiens en une réunion. Dans les faits nous avons eu besoin  de 2 rencontres. Ces réunions ont été denses et profondes. Nous pourrions dire que nous avons découvert une CL en service d’accompagnement. Chacune des personnes qui avait demandé un soutien a pu prendre dans la multiplicité et la pertinence des paroles de quoi nourrir son chemin spirituel et ainsi considérer de façon renouvelée l’objet de sa demande de soutien.  

Il est difficile de partager les mouvements qui ont traversé ces réunions, nous pouvons simplement témoigner qu’ils ont modifié en profondeur notre communauté locale. 

Les fruits pour la CL :

  •       Le soutien est devenu plus naturel. En effet, quelques mois après notre expérience et sur un temps très court un autre compagnon a sollicité la CL pour un soutien dans le cadre de sa vie professionnelle. L’exercice formel réalisé au cours de l’année a permis de vivre cette demande naturellement.
  •       L’état d’esprit qui s’est installé suite à cette expérience, nous a permis d’appréhender quelque chose de la « mission de chacun » comme une « mission communautaire ». Par exemple, un membre s’est engagé à animer un atelier lors d’une manifestation d’ATD Quart Monde, lieu d‘ engagement de l’un d’entre nous. Un autre exemple : lors de la retraite dans la vie, plusieurs membres de la CL y étaient engagés soit comme accompagnateur, soit comme retraitant, la CL entière les a soutenus par la prière et de manière plus visible par l’envoi d’un ou de plusieurs messages d’attention.
  •       La question du « nom propre » et de la « vocation personnelle » (cf. dynamique de croissance p.8)  est de plus en plus présente.
  •       « J’ai l’impression d’avoir enfin vécu ce qu’est ontologiquement une CL en CVX » (ou « j’ai l’impression d’avoir vécu ce que doit être une CL en CVX »). « Avec notre expérience du DESE cette année, j’ai compris le sens réel (profond ?) de la dynamique de croissance à laquelle nous sommes appelés en CVX ». Ces deux phrases entendues à la réunion bilan expriment un des fruits le plus fondamental pour notre CL mais probablement pour la communauté plus largement.

 

Quelques réflexions sur la mise en œuvre du DESE tirées de la relecture en CL :

  •       Il nous semble important de ne pas considérer le DESE comme un bloc, qu’il faudrait dérouler d’une seule façon : Discerner puis Envoyer, puis Soutenir et Evaluer. Il est possible de le vivre en entrant par telle ou telle porte  en fonction du point où en est la CL et/ou du besoin de tel ou tel de ses membres.
  •       La démarche du DESE demande de prendre son temps pour l’étape choisie : temps personnel en amont que ce soit pour la personne qui demande l’aide de la CL ou pour les autres membres appelés à l’aider, temps communautaire en réunion. L’écrit s’est révélé indispensable.
  •       Vivre de la dynamique du DESE permet naturellement de développer la dimension communautaire, on entre dans le cercle vertueux qui emmène la CL plus loin : la confiance est nécessaire pour se lancer et en même temps elle grandit et se renforce, la qualité de la relecture et l’attention aux mouvements intérieurs sont nécessaires pour commencer et en même temps ils deviennent plus présents. De nouvelles personnes osent demander de l’aide pour une des 4 étapes du DESE.
  •       La démarche du DESE est facilitée si la CL n’est pas confrontée à la gestion de personnes en grande souffrance psychologique ou dont la capacité à participer à une vie communautaire est trop mise en question.

Christophe, Claudine, Marie-Laure, Marie-Odile, Nathalie, Pascale, Véronique, membres de la Communauté régionale Alsace

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer