Espace membres

De retour de l’université d’été.. : « MIGRANTS, osons la rencontre »

Nous étions deux, Francis et Annick, à participer à l’Université d’été de la Communauté de Vie Chrétienne au centre du Hautmont à Tourcoing sur le thème des migrants ; et puisque nous avons eu cette chance d’y participer nous  souhaitons vous partager ce que nous avons découvert …

Découvert ? Sur un sujet aussi rebattu ? Et bien oui… !!
Parce qu’il ne suffit pas d’améliorer nos connaissances du sujet …. Et c’est déjà pas mal !!!  Mais comme dit Ignace, « ce n’est pas d’en savoir beaucoup… c’est surtout de se laisser toucher, interpeller, encourager, consoler … sentir les choses intérieurement… » …. et c’est ce qui s’est passé.

Nous étions plus de 100 et les organisateurs ont dû refuser les derniers inscrits !! 60 % de membres de la Communauté ….et avons vécu intensément ces 48h…..

Bon équilibre entre les temps personnels, les interventions très riches, les carrefours en communauté de weekend, les témoignages, tantôt de migrants, tantôt de bénévoles engagés dans des associations (voir le Témoignage de Denis, médecin bénévole auprès de personnes migrantes).

A la manière de la Communauté, nous avons donc pris le temps de contempler, sentir ce qui nous  touche. C’est ainsi que des éléments de discernement apparaissent, qu’une action peut se dessiner.

Quelques phrases qui nous ont touchés :

  • « Les `migrants´, ça n’existe pas. Il n’y a que des histoires individuelles. Les catégories ne résistent pas au choc de la rencontre ».
  • « Quelle place pour l’homme dans notre société néolibérale mondialisée ? Tout circule : l’information, l’argent, les marchandises … sauf les pauvres !! »
  • «  Se former pour interpeller nos élus : qu’ils fassent de la pédagogie au lieu de chercher à plaire à l’électorat, au risque de fausser grandement les chiffres. »
  • « On peut bouger quand on est ému. L’indignation est un ressort pour bouger… il faut donc s’approcher … mais pas seul, s’appuyer sur les associations »
  • « Si tu juges les gens, tu n’as pas le temps de les aimer.. »
  • «  Quand on n’a pas de quoi payer les passeurs, ils prennent des organes….( !!!) »

Nous avons donc rencontré des « migrants » et leur histoire bouleversante … certains commencent à « s’en sortir » … et les autres ??

Nous avons aussi rencontré un foisonnement de bonnes volontés, à tous les niveaux, de multiples associations travaillant en réseau, des initiatives originales, un formidable dynamisme et beaucoup de joies dans l’accueil.

Mais quels chantiers !! Immense action de grâce pour tout ce qui se fait … demandes de pardon pour toutes nos lâchetés … supplication pour tant de souffrances …

Ce que nous retenons :

  • s’approcher pour changer son regard.
  • se former pour une information et une parole juste, d’abord avec nos proches.
  • NE PAS RESTER SEUL…se lier à une association, même si nos points de vue ont des divergences.

Quand nous nous sentons impuissants à faire seuls, nous pouvons avancer dés lors que nous sommes un petit maillon dans un « corps ».

C’est ainsi que :

  • Annick rejoint le CCFD qui lui peut agir
  • Francis travaille avec une association locale très efficace : « Solidarité Migrants » à La Rochelle et avec la CIMADE.

L’état ne peut pas tout faire … mais il y a une grande richesse et un appel dans le bénévolat et les associations, dont il est bon de faire l’inventaire là où nous sommes.

BON A SAVOIR :
Plusieurs régions ont un projet d’université d’été sur le même schéma autour du 11 Novembre (voir sur le site) à Marseille, Grenoble, Strasbourg et en région parisienne.

Si vous avez la chance de vous libérez, allez y, vous ne regretterez pas.

Annick et Francis