Espace membres

Retraite en ligne Mercy, Aylan, Lily et les autres – Semaine 3

Il est possible de prendre la retraite en cours de chemin, cliquez ici pour vous inscrire.
Pour toute question, écrivez-nous (clic droit « copier l’adresse électronique).

Promouvoir – Semaine 3

 

Télécharger la Semaine 1 en PDF

Télécharger la Semaine 2 en PDF

Télécharger la Semaine 3 en PDF

« Aimez donc l’étranger, car au pays d’Égypte vous étiez des étrangers »

« Notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes :
accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. »
Discours du pape François aux participants au
Forum international « Migrations et Paix »
,
21 février 2017

Pour prendre la mesure de la dimension spirituelle et humaine du verbe de cette semaine, nous vous proposons de vous fixer tout d’abord une heure de fin pour ce moment de réflexion. Vous pourrez ensuite vous recueillir et demander au Seigneur la grâce de percevoir le sens profond de l’attitude évoquée par le pape François. Nous vous invitons à lire lentement les trois textes. Vous pourrez alors les « mâchonnez » afin de sentir petit à petit ce qui vous attire et ce qui vous pose problème. Pour le passage de l’Évangile, nous vous proposons de vous rendre particulièrement attentif aux attitudes, aux paroles et aux gestes posés par les personnes du récit.

A la fin du temps que vous avez prévu, vous pouvez en parler avec le Seigneur. Enfin, si vous le souhaitez, vous saluerez le Seigneur dans un mouvement d’offrande, avec la prière du Notre Père.

Vous pouvez vivre cette démarche en prenant un texte par jour ou lire les trois textes en une fois.

Pour finir, vous êtes invité à noter ce qui a résonné en vous à partir du texte. Vous essayerez de vous formuler ce que représente personnellement pour vous ce verbe, ce qu’il vous dit de l’enjeu d’humanité qu’il porte. Ces quelques mots mis par écrit vous aideront à vous remémorer ce qui a bougé en vous lorsque nous vous proposerons, en fin de retraite, de repérer vos « déplacements ».

Nous vous souhaitons un bon cheminement. Vous recevrez  jeudi une vidéo à regarder dans ses extraits ou en son ensemble pour vous faire creuser la thématique de la semaine et ainsi approfondir notre rapport aux personnes migrantes.

Le Pape François

« Promouvoir veut dire essentiellement œuvrer afin que tous les migrants et les réfugiés ainsi que les communautés qui les accueillent soient mis en condition de se réaliser en tant que personnes dans toutes les dimensions qui composent l’humanité voulue par le Créateur… Il faut reconnaître à la dimension religieuse sa juste valeur, en garantissant à tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse. Beaucoup de migrants et de réfugiés ont des compétences qui doivent être adéquatement certifiées et valorisées. … j’encourage à œuvrer afin que soit promue l’insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs d’asile – la possibilité de travailler, des parcours de formation linguistique et de citoyenneté active ainsi qu’une information appropriée dans leurs langues d’origine.

L’intégrité de la famille doit être toujours promue, en favorisant le regroupement familial – y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques. »

Pape François, Message pour la journée mondiale du migrant et du réfugié, 2018

Dans la Doctrine sociale de l’Église

« Les Chrétiens ne se distinguent des autres hommes ni par le pays, ni par le langage, ni par les vêtements…. Ils se répartissent dans les cités grecques et barbares suivant le lot échu à chacun ; ils se conforment aux usages locaux pour les vêtements, la nourriture et la manière de vivre, tout en manifestant les lois extraordinaires et vraiment paradoxales de leur république spirituelle. Ils résident chacun dans sa propre patrie, mais comme des étrangers domiciliés. Ils s’acquittent de tous leurs devoirs de citoyens et supportent toutes les charges comme des étrangers. Toute terre étrangère leur est une patrie et toute patrie une terre étrangère. »

Lettre à Diognète, fin IIème siècle

« Nous ne pouvons donc pas passer ici sous silence la réponse généreuse donnée par des hommes et des femmes, des Associations et des Organisations qui, devant la souffrance de tant de personnes provoquée par l’émigration, luttent pour les droits des migrants, forcés ou non, et pour leur défense. Cet engagement est un fruit tout spécial de la compassion de Jésus, bon Samaritain, que l’Esprit Saint suscite partout dans le cœur des hommes de bonne volonté, et particulièrement dans l’Église.

Les travailleurs étrangers ne doivent pas être considérés comme une marchandise ou une simple force de travail et qu’ils ne doivent donc pas être traités comme n’importe quel autre facteur de production. Tout migrant jouit de droits fondamentaux inaliénables qui doivent toujours être respectés. La contribution des migrants à l’économie du pays d’accueil est aussi liée à la possibilité qu’ils ont, dans leur travail, d’utiliser leur intelligence et leurs capacités. »

Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, Erga migrantes caritas christi, 2004, § 3 et 5

Dans le Nouveau Testament

« Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. »

Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »

Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »

Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? »

Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.

Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »

Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.

Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.

Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :

car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc, chapitre 10, versets 35 à 45

 

Les guerres, les persécutions, les changements climatiques, la faim, ou encore la volonté de faire des études, d’avoir une vie meilleure ou de rejoindre une famille … autant de causes amènent de nombreuses personnes à s’exiler. En tant que chrétiens nous sommes interpellés, souvent partagés entre craintes et volonté d’accueil. Laissons-nous interroger. Osons la rencontre.
Prenons le temps du partage avec l’étranger.

L’Université d’été 2019 de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX)
nous propose de vivre cette expérience.

du vendredi 12 au dimanche 14 juillet 2019
à Montpellier

du vendredi 23 août 2019 à au dimanche 25 août 2019

à Lille
à Nantes
à Toulouse

du vendredi 9 novembre 2019 à au 11 novembre 2019

à Strasbourg
à Grenoble
à Châtillon (92)
à Marseille

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer