Espace membres

Faire Église autrement

Les Compagnons de la communauté régionale se sont retrouvés à la Houssaye en Brie dès 9h du matin ce dimanche 19 mai.

Après l’introduction de Myriam, responsable de la communauté régionale, chacun, chacune a mis de côté son gobelet de café ou de thé pour entrer dans la contemplation priante de l’ œuvre d’Ingres « Jésus parmi les docteurs» commenté par Odile.

Ce tableau, réalisé en 1862, demande du temps pour révéler toute sa richesse de signification. Vous pouvez le retrouver ici : Ministère de la culture.

Paule Zellitch (1) , théologienne éclaire le débat et ouvre des pistes pour l’avenir.

Pour faire place aux nombreuses questions que se pose tout un chacun sur la situation ecclésiale, la communauté de Créteil-Meaux a invité la théologienne Paule Zellitch à ouvrir le dialogue avec les compagnons. Le titre de son exposé,  « L’avenir de l’Église pourrait commencer aujourd’hui ? » nous oriente vers un point de vue audacieux qui conduit tout naturellement à la question « Que puis-je faire ? »

Après avoir rappelé tous les dérapages et scandales qui ont été révélés dans les médias et continuent de nous bouleverser, Paule Zellitch nous invite à mettre l’émotion à distance et à réécouter la parole du pape François : « Il est impossible d’imaginer une conversion de l’agir ecclésial sans la participation active de toutes les composantes du peuple de Dieu » et « Dire non aux abus, c’est dire non, de façon catégorique, à toute forme de cléricalisme. »

Elle évoque les résistances institutionnelles à travers les approximations, voire les sottises qui ont pu être prononcées, comme la confusion entre homosexualité et pédocriminalité ou le risque que cette dernière fasse écran de fumée pour dissimuler les changements nécessaires, rejoignant ainsi l’ouvrage de Véronique Margron « Un moment de vérité » avec sa liste de 12 « travaux d’Hercule » pour l’Église.

La communauté a été attentive à l’analyse qu’a faite Paule Zellitch du vocabulaire ecclésial, institutionnel ou théologico-pastoral et ses ambiguïtés, ainsi qu’aux  précisions fort utiles qu’elle a apportées quant à la hiérarchie des sacrements et des textes du magistère.

Enfin, nous avons été invités, pour devenir ou redevenir acteurs, à repérer nos propres conditionnements. Sinon comment construire une Église et des communautés non cléricales ?

Dans sa conclusion, Paule Zellitch a reconnu que le chemin est parfois rude, et que, là où nous sommes, et tels que nous sommes, si nous assumons la co-responsabilité de la « gestion » du monde, comment ne pas assumer celle de l’Annonce de l’Évangile par le témoignage ?

Un partage en petites communautés de journée a suivi l’exposé et a permis de faire remonter des questions qui ont ouvert un large espace de dialogue entre Paule et les compagnons. La préoccupation de ceux-ci pour le sujet était si grande que le délai prévu a été largement dépassé !

Lire le topo de Paule Zellitch

Lire le résumé et les remontées

L’Université d’été en Ile de France

Après le repas, qui témoignait comme toujours en CVX de la grande habileté des cuisinières et des cuisiniers à satisfaire le palais des compagnons, Claire a rappelé les grandes lignes de l’université d’été (ou plutôt d’automne) qui se déroulera à Châtillon (92) du 9 au 11 novembre 2019. Les inscriptions seront très bientôt possible sur le site des universités d’été.

Quelques annonces

  • Une journée d’expérimentation des psaumes avec Rose Bacot le 22 juin chez les Carmes d’Avon.
    Contact et inscription: centrespirituel-avon.org (préciser frère Gérard-Marie/Rose Bacot) – Participation : 15 euros.
  • Une retraite pour couple : 3 jours au cœur de l’été dans la tendresse et la miséricorde du père, du jeudi 15 août à 17h au dimanche 18 à Saint-Hugues de Biviers. Tous les détails.

L’élection de la nouvelle ESCR

L’équipe service sortante a commencé par résumer ses 4 années de service par un sketch écrit avec humour et talent par Noémie et joué avec non moins de talent et tout autant d’humour (mais beaucoup plus d’improvisation!) par tous les membres de l’équipe. Un vrai moment de joie pour tous les compagnons !

Puis Colette, Béatrice et Peggy ont répondu aux questions de Gilles qui, en interviewer facétieux, leur tendait le micro et quelques perches. Chacune a pu se présenter dans une atmosphère détendue et dire à la communauté le chemin de discernement qui l’a invitée à dire « oui » à l’appel qui lui avait été lancé quelques mois plus tôt.

Après le vote formel, qui a confirmé leur élection, une très belle célébration a eu lieu dans la chapelle des frères des campagnes, présidée par l’un d’entre eux, le père Michel Benoit. Hélène dirigeait les chants avec brio, soutenue par la vigueur des musiciens : Jean-Marie, Jeanne, Francis, Noémie. A l’offertoire, chaque membre de la nouvelle équipe service a reçu son tablier de la part d’un ancien qui, en un  geste particulièrement émouvant, lui en nouait la ceinture et lui donnait l’accolade. Ainsi se passa le relais, dans une joie profonde, sous le regard de Dieu.

 


(1) Théologienne. Cofondatrice de l’Atelier de lecture biblique. Enseignante au Centre d’enseignement théologique à distance (CETAD – Institut catholique de Paris), au Centre pour l’intelligence de la foi. Elle anime également des sessions thématiques et interactives à la demande et pratique l’accompagnement et le coaching de congrégations

Mots-clés :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer