Espace membres

Se bouger en Communauté

A Créteil-Meaux, en journée régionale, une théologienne éclaire le débat et ouvre des pistes pour l’avenir.

Pour faire place aux nombreuses questions que se pose tout un chacun sur la situation ecclésiale, la communauté de Créteil-Meaux a invité la théologienne Paule Zellitch(1) à ouvrir le dialogue avec les compagnons. Le titre de son exposé,  « L’avenir de l’Eglise pourrait commencer aujourd’hui ? » nous oriente vers un point de vue audacieux qui conduit tout naturellement à la question « Que puis-je faire ? »

Après avoir rappelé tous les dérapages et scandales qui ont été révélés dans les médias et continuent de nous bouleverser, Paule Zellitch nous invite à mettre l’émotion à distance et à réécouter la parole du pape François : « Il est impossible d’imaginer une conversion de l’agir ecclésial sans la participation active de toutes les composantes du peuple de Dieu » et « Dire non aux abus, c’est dire non, de façon catégorique, à toute forme de cléricalisme. »

Elle évoque les résistances institutionnelles à travers les approximations, voire les sottises qui ont pu être prononcées, comme la confusion entre homosexualité et pédocriminalité ou le risque que cette dernière fasse écran de fumée pour dissimuler les changements nécessaires, rejoignant ainsi l’ouvrage de Véronique Margron « Un moment de vérité » avec sa liste de 12 « travaux d’Hercule » pour l’Eglise.

La communauté a été attentive au petit développement de Paul Zellitch sur les notions de vocabulaire ecclésial, institutionnel ou théologico-pastoral et ses ambiguïtés, ainsi que sur les précisions fort utiles quant à la hiérarchie des sacrements et des textes du magistère.

Enfin, nous avons été invités, pour devenir ou redevenir acteurs, à repérer nos propres conditionnements. Sinon comment construire une Eglise et des communautés non cléricales ?

Dans sa conclusion, Paule Zellitch a reconnu que le chemin est parfois rude, et que, là où nous sommes, et tels que nous sommes, si nous assumons la co-responsabilité de la « gestion » du monde, comment ne pas assumer celle de l’Annonce de l’évangile par le témoignage ?

Un partage en petites communautés de journée a suivi l’exposé et a permis de faire remonter des questions qui ont ouvert un large espace de dialogue entre Paule et les compagnons. La préoccupation de ceux-ci pour le sujet était si grande que le délai prévu a été largement dépassé !

Lire le topo de Paule Zellitch

Lire le résumé et les remontées

Michel

En Essonne, l’évêque interpelle la Communauté Essonne

La rencontre avec Mgr Pansard a été un temps d’échanges empreint de simplicité et de franchise. Après avoir écouté la présentation des futurs membres de la nouvelle ESCR par deux compagnons, il a abordé de lui-même la crise de l’Église. Il nous a notamment interpellés sur les contributions que nous pouvions spécifiquement apporter à l’Église diocésaine en tant que mouvement ignatien, quand bien même notre sociologie ne reflèterait pas vraiment celle du diocèse.

Mgr Pansard nous a invités à parler entre nous de la crise douloureuse que connait notre Église, de réfléchir à des suggestions quant à l’exercice du pouvoir, et de lui transmettre les fruits de nos échanges. Il invite tous les mouvements du diocèse à réfléchir et demande des retours de petits groupes et pas seulement d’individus. Pour lui, les solutions aux difficultés de l’Église viendront de la réflexion et de la parole de tous, ainsi que des suggestions des mouvements. Comment « trouver la méthode qui donne la parole à tous »? « Vous, (la CVX) avez une expérience pédagogique », quant à l’écoute et au discernement.

Nous avons prévu de répondre à ses questions en fin d’année 2019 :
– quelles propositions, quelles suggestions peut faire notre Communauté face à la crise qui secoue l’Église ?
– quels sont les charismes particuliers de CVX que nous pourrions mettre au service notre l’Église diocésaine ?

Béatrice, Patrick, Anne-Marie

(1) Théologienne. Cofondatrice de l’Atelier de lecture biblique. Enseignante au Centre d’enseignement théologique à distance (CETAD – Institut catholique de Paris), au Centre pour l’intelligence de la foi. Elle anime également des sessions thématiques et interactives à la demande et pratique l’accompagnement et le coaching de congrégations

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer