Espace membres

Entretien entre Brigitte Jeanjean, Responsable de la Communauté et Pascal Charriau, Président de la Fondation Amar y Servir

Nous vous proposons des nouvelles de la Fondation, via un entretien croisé entre Brigitte Jeanjean, responsable nationale de la Communauté de Vie Chrétienne et Pascal Charriau, président de la Fondation Amar y Servir.

Brigitte, quelques mots d’introduction pour rappeler ce qui a motivé la création de la Fondation par la Communauté de Vie Chrétienne ?

Brigitte : Notre Communauté s’est interrogée plusieurs années, depuis les années 2010, sur l’opportunité de la création d’une fondation. Ce dessein a mûri et s’est précisé. Il a été proposé à L’Assemblée de Communauté de 2014 qui a voté la constitution de la Fondation Amar Y Servir. Cette fondation s’inscrit dans l’histoire de notre Communauté et formalise son ouverture ainsi que son évolution en tant que corps apostolique, comme le montrent ses projets. Ceci correspond aux intuitions de la Communauté qui s’est engagée lors de cette même Assemblée de Communauté à soutenir toutes ses œuvres que sont les centres spirituels, les Éditions Vie Chrétienne et la Fondation.

Pascal, peux-tu nous dire qu’est-ce qui a marqué, selon toi, les premiers pas de cette nouvelle œuvre, fondée en juin 2017 et abritée par la Fondation Terre Solidaire du CCFD-Terre Solidaire ?

Pascal : c’est la première œuvre créée par la Communauté de Vie Chrétienne en propre. Les premiers pas ont été marqués par les joies de la feuille blanche mais aussi par les tâtonnements, les expérimentations… Plus concrètement : la mise en place d’une équipe service (le « conseil de Fondation » constitué de huit membres), l’envoi par la Communauté de Vie Chrétienne d’un accompagnateur de l’œuvre pour aider à être fidèle à la manière de faire de la Communauté, la création du site internet https://fondation-amaryservir.org/ , l’appel et l’accompagnement des premiers projets (une dizaine à ce jour)…

Les premiers projets soutenus sont : « Année Déclic », « Ecout’illes », « Patronage Vauban »… (Re)découvrez-les sur notre site https://fondation-amaryservir.org/nos-projets/

Alors une question que certains se posent : est-ce que la situation financière actuellede la Communauté de Vie Chrétienne remet en cause la Fondation ? Est-ce que la Fondation est à l’origine de cette situation ?

Brigitte : L’Equipe Service ne remet pas en cause la Fondation et se conforme aujourd’hui aux engagements pris précédemment par la Communauté. Les problèmes financiers de la Communauté ne sont dus ni à la Fondation, ni à aucune autre de ses œuvres. La dotation à la Fondation et les soutiens financiers aux centres spirituels avaient été discernés en considérant les réserves alors excédentaires de la Communauté. Mais ce soutien, en particulier la partie de la dotation qui n’a pas encore été versée (soit 150 000€ sur les 300 000€ prévus) pourra se déployer différemment de ce qui avait été prévu au vue des difficultés financières traversées par la Communauté et aussi de l’évolution de la Fondation. Des propositions seront faites à la présentation du budget sur trois ans à l’Assemblée de Communauté.

Pascal : Quoiqu’il en soit, la Fondation n’a pas vocation à fonctionner uniquement sur les réserves de la Communauté. Nous devons aller à la recherche de financements par d’autres moyens, que ce soit au sein de la communauté ou en dehors. C’est une de nos priorités pour les mois à venir.

 En quoi la Fondation est-elle importante pour la Communauté ? Pourquoi ne pas laisser cela à d’autres ?

Brigitte : Les projets portés par cette fondation s’inscrivent dans nos quatre « frontières » avec notre spécificité de l’accompagnement et du discernement. Elle ouvre donc notre Communauté à une sortie apostolique et à être « compagnons dans l’action » avec d’autres. Pour la plus grande Gloire de Dieu, AMDG.

Pascal, peux-tu nous dire quelles sont les prochaines étapes que vous envisagez au sein du Conseil de la Fondation ?

Pascal : Une nouvelle newsletter de la Fondation est en cours de diffusion et donne des informations plus concrètes sur les projets, sur l’accompagnement… Dans l’avenir proche, nous allons continuer à accueillir les demandes de projets, peut-être à en varier les origines, mais en parallèle nous allons maintenant lancer des appels à dons ciblés sur des projets particuliers, en insistant par exemple sur la dimension régionale ou sur la « frontière » à laquelle s’adresse le projet. Nous allons aussi proposer aux Communautés régionales de mettre en place une communication plus directe et de bâtir progressivement un réseau.

Brigitte : Le soutien financier de la Communauté à la Fondation est différent de ce qui était envisagé à l’origine, il évolue. Mais l’œuvre de la Fondation reste, à mon avis, plus que jamais pleine de sens. Les évolutions en cours permettent d’envisager la suite avec confiance et en faisant, davantage, pleinement communauté…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer