Espace membres

Témoignage d’Anne et Antoine

Chers amis,

Nous avons la grande chance d’être chrétiens. Nous croyons à la puissance de l’Évangile et à l’Église une et universelle voulue par le Christ. Et puisque l’Église catholique nous a fait grandir sur le plan spirituel, mais aussi humain et intellectuel, elle est aujourd’hui encore notre maison. Comme vous, nous cherchons à la servir à la mesure de nos talents. Pourtant, combien parmi nos (très) proches s’en éloignent petit à petit ?

Les récentes révélations sordides ont mis en lumière de profonds dysfonctionnements au sein de notre Eglise2. A la suite du pape François, nous sommes intimement convaincus qu’ils puisent leur source dans le cléricalisme, traduisant une « manière déviante de concevoir le clergé »2. Nous pensons avec affection à nos frères prêtres, amis dévoués qui nous font avancer sur notre chemin de foi et d’humanité. Ils sont aussi victimes de ces scandales. Nous vous invitons d’ailleurs à répondre à la grande enquête « Réparons l’Église » proposée par les éditions Bayard3. Cette crise peut être l’occasion d’un changement fécond.

Dans ce contexte, nous considérons que la solution passe notamment par une évolution significative du rôle des femmes au sein de l’institution ; alors que paradoxalement la ségrégation s’amplifie dans certaines paroisses4. Nous avons donc décidé d’adhérer au Comité de la jupe5. Les enfants de Dieu sont égaux en dignité et les appels de l’Esprit ne connaissent pas le sexe. C’est l’une des causes pour lesquelles nous nous engageons et nous souhaitons vous la faire partager (et pardon pour les doublons involontaires).

Bonne fête de Pâque et avec toute notre affection.

Anne & Antoine


1 94% des catholiques ne sont pas pratiquants. Sources: CEF, sondage Ifop 2016.

2 Lettre du pape François au peuple de Dieu, 20 août 2018, n° 2 :  https://urlz.fr/7DmH
Lire aussi le discours à la Première Congrégation générale de la XVe Assemblée générale du Synode des évêques, 3 octobre 2018 : « le cléricalisme naît d’une vision élitiste et exclusive de la vocation qui interprète le ministère reçu comme un pouvoir à exercer ».
Ou encore cette citation de son livre Seul l’amour nous sauvera (Éditions du Rocher, 2013) : « Cléricaliser l’Église est une hypocrisie pharisienne. L’Église du “entrez par ici que nous vous disions les règles à suivre, et ce qui n’y entre pas n’en est pas” est pharisienne. Jésus nous montre l’autre voie : sortir. Sortir pour témoigner, pour s’approcher de son frère, pour partager, pour questionner. S’incarner ».
La revue Études d’avril 2019 propose deux articles très étayés : « Le mal clérical «  et « Abus sexuels et cléricalisme ».

3 https://www.lepelerin.com/spiritualite/reparons-l-eglise/

4 Exclusion insidieuse des femmes de tous services en lien avec la liturgie, y compris les filles du service de l’autel ; pratique en totale contradiction avec les propos de Benoît XVI (Observatore Romano, 15 aout 2016, article de Gian-Maria Vian).

5 http://www.comitedelajupe.fr/ – pétition en cours : https://urlz.fr/9yjV

 


Voir toutes les propositions et témoignages

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer