Espace membres

Ouverture aux questions éthiques ou les premiers pas dans le discernement dans les centres Laenec

Marseille le lieu de notre projet congrès à la Toussaint 2020 est une ville riche multiple sur bien des plans. Il y a notamment un centre très vivant  pour les étudiants en médecine, comme à Lyon et à Paris : le Centre Laennec. Nous pouvons découvrir comment ces centres, tenus par la Compagnie de Jésus,  initient souplement à la démarche éthique certains de nos futurs médecins tout au long de leurs études…

Les trois centres Laennec de Paris, Lyon et Marseille ont l’ambition d’offrir à leurs étudiants des occasions de réfléchir aux questions éthiques. Chaque centre a sa façon de procéder : soirées thématiques ouvertes à tous les étudiants, matinées du samedi avec des intervenants, petits groupes de lecture d’articles de la revue Laennec animés par des médecins, conférences intégrées dans la série des conférences de préparation à l’internat de médecine, travaux écrits de relecture… Au-delà de la diversité des propositions, chacun des trois centres est animé par le même souci : aider les futurs médecins à conduire une réflexion sur les pratiques médicales. S’emparer d’un sujet et le problématiser, reformuler des questions mal posées, chercher des éléments de réponse, s’efforcer de faire droit à la complexité du réel, entrer en débat, mieux encore élever le débat, penser par soi-même, résister à la paresse des prêts-à-penser… sont autant d’enjeux que les trois centres tentent d’honorer.

Il n’y a pas de programme systématique au terme duquel d’aucuns pourraient dire qu’une formation exhaustive a été assurée. Il s’agit bien plus de petites touches qui finissent par colorer un itinéraire d’étudiant. Une ancienne étudiante de Laennec Paris me confiait : « Finalement, cinq mercredis de Laennec par an, et ce, pendant six ans, on finit par se retrouver moins idiots du point de vue éthique ! » Tous les étudiants qui fréquentent nos centres ne deviendront pas des éthiciens chevronnés, mais tous auront été sensibilisés au fait que la vérité ne se réduit pas à l’exactitude des connaissances scientifiques, mais qu’elle concerne aussi la justesse des décisions et la rectitude des comportements. Pas seulement « comment fonctionne le corps humain ? » ou « comment guérir une maladie ? », mais également « Comment agir pour promouvoir le bien et éviter de faire mal ? » Au fond, les centres Laennec ne cessent de rafraîchir cette question, pourtant vieille comme le monde, du bien et du mal. Avec mes compagnons jésuites, en particulier le Père Olivier Paramelle, directeur du centre Laennec Paris, et le Père Benoît Copeaux, directeur du Centre Laennec Lyon, contribuer à ce rafraîchissement est un travail passionnant, jamais fastidieux, toujours en chantier.

Pierre Clermidy

Centre Laennec Marseille

Exercice dans la cour du Centre Laennec Marseille lors de la session de prérentrée des étudiants de première année : « plutôt que de dire du mal dans le dos dans des gens, écrire du bien. » La formation à l’éthique… ça passe aussi par là !

Mots-clés : ,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer