Espace membres

Faire découvrir la Revue Vie chrétienne à l’hôpital

Martine a fait découvrir la Revue Vie chrétienne à deux de ses compagnes de chambre, à l’hôpital. L’occasion de voir que la Revue peut intéresser bien au-delà de la sphère chrétienne.

« Madame, suite aux complications chirurgicales d’il y a 5 ans, vous ne pouvez plus continuer à souffrir autant. Nous ne pourrons jamais vous guérir. Il n’y a que 3 possibilités : souffrir sans aucun médicament jusqu’à la fin de vos jours, reprendre la trithérapie avec la morphine que vous supportez mal depuis si longtemps, à cause de ses effets secondaires ; ou une stimulation médullaire. »

Le neurologue est vraiment très sympathique et comprend très bien mon hésitation et ma crainte. Il me propose de réfléchir le temps qu’il faut.  Et si je me décide, il souhaite organiser un rendez-vous en sa présence et avec la neurochirurgienne pour répondre à toutes mes questions.

Ouah !  Toucher à la moelle épinière ? Si cette opération tournait mal ? Si j’en ressortais dans un état pire encore ? Si par égoïsme je me faisais opérer, pour être enfin soulagée… et que la charge devienne plus lourde encore pour mon mari et nos enfants ?

Le malin me guette ! Nous sommes fin juin 2017. Nous n’avons plus de réunion CVX… Je ne peux plus demander à ma communauté locale de m’accompagner dans ce discernement ; je me confie à leur prière.

Début septembre, après avoir essayé de prier sereinement, je retrouve la paix et décide, avec mon mari et nos quatre enfants, d’aller de l’avant. La date de l’opération (qui se déroulera en deux temps) est fixée pour début décembre 2017. Je resterai hospitalisée quinze jours. Comment serai-je pour Noël ? Le malin est toujours prêt à se « pointer » et me déstabiliser.

La date approche. Je prépare le peu de choses que je dois mettre dans ma valise. Un roman ? Oui, mais si je suis capable de lire ! La revue Vie chrétienne !  J’y tiens ! Normalement, quel que soit l’état dans lequel je serai après l’intervention, j’espère être capable de lire les articles petit à petit …. Elle ne prendra pas de place dans la valise !

revue
Communauté de Vie Chrétienne

Lundi matin. Le jour « J » est arrivé. Je me réveille très tôt, sereine, confiante. Ma voisine de chambre va bien. Elle devrait sortir dans 48 heures, après seulement trois jours d’hospitalisation. Sa famille est loin. Elle n’a pas grand-chose pour se distraire, à part la télé. Moi non plus ! Elle a vu que je lisais une revue la veille au soir et me demande si je peux lui prêter. Bien sûr, j’accepte… mais je la préviens : c’est une revue de vie chrétienne, spirituelle, ignatienne

– Ignatienne ? qu’est-ce que ça veut dire ?

– C’est pour essayer de vivre avec le même esprit que saint Ignace de Loyola.

– J’ai déjà entendu ce nom, mais je ne le connais pas. Je n’y connais pas grand-chose, vous savez, mais ça me distraira. C’est gentil de me la laisser pendant votre opération.

– Bonjour Madame, on vient vous chercher pour le bloc. Vous êtes bien à jeun ?

– Bien sûr !

– Bon courage, Madame. Je penserai bien à vous.

– Bonne journée à vous, bonne lecture et à ce soir ou demain.

Je me laisse conduire paisiblement au bloc. Les infirmiers m’installent sur la table d’opération. La neurochirurgienne vient me demander comment je vais. Au-dessus de moi il y a le scialytique qui est déjà allumé. La Lumière du Seigneur envahit mon cœur……

Je me réveille et reprend mes esprits le soir. Mon mari et une de nos filles sont là. Je vais très bien. Je peux parler. Je peux bouger. Je ne souffre pas du tout. Je suis toujours paisible et sereine, heureuse même. Ils sont rassurés. L’opération a réussie… La neurochirurgienne est une magicienne ! Ma voisine est adorable et me demande si j’ai besoin de quelque chose. Tout va bien….

Mardi matin, Jacqueline, ma voisine, a bien dormi ; moi aussi. Nous prenons le petit déjeuner tout en bavardant. Très vite elle me demande si la revue que je lui ai prêtée se vendait en kiosque ? Hélas non ! Alors elle va prendre les coordonnées pour s’y abonner. « C’est trop bien ! ça donne du courage et un peu de sens à la vie ! ». A plusieurs reprises dans la journée, elle revient sur le thème de cette revue.

Les 48h sont écoulées. Jacqueline sort du CHU à 10h. On se quitte en échangeant nos coordonnées. Les ambulanciers viennent la chercher. Je lui souhaite un bon retour chez elle et lui promets de prendre de ses nouvelles.

Communauté de Vie Chrétienne

19h… Elle n’aura pas attendu longtemps ! Jacqueline me téléphone pour savoir comment j’ai passé la journée et pour me dire qu’elle a hâte de recevoir la revue. Elle a déjà posté un chèque avec son inscription pour la revue.

Incroyable ! Je me réjouis pour elle.

Le plus incroyable, c’est qu’une deuxième personne arrive dans la chambre. Et la même chose se reproduira…

Je suis heureuse pour ces deux voisines de chambre qui sont reparties ravies d’avoir découvert la revue. Depuis nous restons en contact et partageons bien des évènements que nous vivons.

La morale de cette histoire ? N’hésitons pas à laisser en vue la revue Vie chrétienne…..

Martine, membre de la Communauté régionale Som’Oise

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer