Espace membres

La Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Cénacle : passer de la chambre haute au monde…

Dans cet article en peu de mots se définit le charisme des sœurs du Cénacle. Sainte Thérèse Couderc a découvert sa vocation dans l’aide apportée aux femmes venant auprès de la sépulture de Saint Jean-François Régis à Lalouvesc. De nombreuses religieuses du Cénacle accompagnent de manières variées la Communauté de Vie Chrétienne. Que cette lecture nous donne de réfléchir au charisme voisin de la Communauté de Vie Chrétienne.

Cénacle
Notre communauté

L’accompagnement au Cénacle

« Vivre au Cénacle, c’est vivre avec Marie, c’est se laisser comme elle conduire par l’Esprit pour communiquer le Christ aux autres » (Constitutions de Notre Dame du Cénacle, n°37). Cet extrait de nos constitutions donne d’emblée la couleur particulière de notre vocation de sœur du Cénacle. Si ces mots sont directement adressés à chacune des sœurs de la congrégation comme cap pour vivre et grandir dans la congrégation, ils s’adressent aussi à toutes les personnes que nous accompagnons.

Notre charisme particulier est celui de l’éveil et de l’approfondissement de la foi. Nous sommes envoyées pour accompagner ceux qui cherchent à donner un sens à leur vie, pour les aider à tenir debout dans leur foi en unifiant ce qui les fonde. Dans notre communauté de Toulouse cela s’incarne de différentes manières : accompagnement personnel, retraite dans la vie, accompagnement au coeur de la paroisse étudiante et du réseau des jeunes professionnels, présence fraternelle auprès des familles en situation de précarité, formation et accompagnement des laïcs en mission ecclésiale… Cet accompagnement sous toutes ses formes (équipe, personnel, informel, formation,…) permet d’aider chaque personne à reconnaitre comment l’Esprit est présent dans leur vie. Ainsi, ensemble, nous nous  faisons témoin de Dieu à l’œuvre dans notre monde, comme Marie.

Comme Marie

Marie est celle qui fait confiance à l’Annonciation, elle rend grâce des merveilles du Seigneur pour elle et pour le monde en chantant son Magnificat,  elle ose demander à Cana, elle reste debout dans l’épreuve au pied de la croix et reçoit l’Eglise en son sein. Elle rassemble les disciples dans l’attente de l’Esprit dans la Chambre Haute, témoin de l’envoi de chacun d’eux sur les routes du monde.

Cénacle

Être envoyé

Être du Cénacle, être au Cénacle, ce n’est donc pas être enfermé dans un lieu comme les disciples avant la Pentecôte (Jn 20,1-31), mais c’est, avec Marie, demeurer dans la confiance pour accueillir l’Esprit et se laisser envoyer comme les Apôtres au début du récit des Actes (Ac 1,12-2,13). Rempli de la force de Dieu, chacun de nous peut alors, par sa vie, témoigner au monde de la présence du Seigneur dans le plus simple des quotidiens.

Nathalie Albert, Sœur du Cénacle

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer