Espace membres

Libraire relais et 4 x 100 mètres : esprit de témoin

Le 7 octobre dernier, lorsque je suis rentrée à Amiens, après une journée d’information et de formation « in » CVX à Paris, avec tous les libraires relais de France, j’ai vraiment ressenti un appel pour une mission.
Au cours de cette journée, nous avons entendu 3 témoignages de libraires relais à qui cette Mission était confiée depuis un certain temps. Trois vécus très différents, intéressants et enrichissants. Puis nous nous sommes réunis en ateliers pour réaliser deux études de cas.
Le premier : « Votre ESCR veut consacrer la prochaine journée régionale au thème : « Le charisme de la CVX au service de l’Eglise et du monde »
Comment puis-je participer à la préparation de la journée en tant que libraire relais ? Quelles sont les ressources de CVX pouvant contribuer à la préparation de la journée avec ESCR, à la mise en œuvre le jour J et la poursuite de la réflexion après ? ».

Après un temps de discernement, j’avais répondu à cet appel de l’ESCR, en acceptant d’être libraire relais. Je n’avais aucune expérience. Je ne connaissais pas le mode de fonctionnement. Mais tous les outils étaient mis à notre disposition (revues, fiches des Editions Vie chrétienne) pour répondre à cette étude de cas. Et dans mon atelier, j’avais la chance d’avoir des libraires relais expérimentés. Ce temps de travail s’est révélé très riche, et j’ai commencé à sentir comment nous pouvions appréhender la mission qui nous été confiée.

De passage au secrétariat de la Communauté, il y a le choix pour se nourrir spirituellement…

Malgré tout, une deuxième étude de cas était la bienvenue pour conforter cette sérénité qui commençait à s’installer.
« Votre paroisse a décidé avec les membres locaux CVX d’organiser une semaine de prière accompagnée. Que proposez-vous pour soutenir les participants ? ».
Il nous fallait bien Ecouter la question. Il ne s’agissait pas de réaliser la préparation des membres CVX qui accompagnaient cette semaine, mais bien de « soutenir les participants ».
Suite à ces deux ateliers, nous avons mis en commun les réponses des différents groupes et une synthèse guidée nous était proposée.
La lumière commençait à poindre à l’horizon !…
Vers 13h le déjeuner nous a permis de nous détendre et de faire connaissance, de partager nos craintes, nos questions…
L’après-midi nous avons travaillé autour du thème relation entre de la Revue Vie chrétienne et les Editions Vie Chrétienne. Mais l’heure de nous séparer et de l’envoi en mission est vite arrivée.
Alors pourquoi 4 x 100 mètres ?
Le relais est commun au libraire relais et au 4 x 100m. Oui, bien sûr.
Mais le bâton de relais sans les 4 athlètes ne peut pas aller très loin. Les 4 coureurs qui forment une équipe sont indispensables.
De retour en train pour vers Amiens je réfléchissais. Pour réaliser cette mission de Libraire relais qui m’était confiée, faire équipe est indispensable et vital.
Faire équipe avec la Revue, avec les Editions, avec l’équipe service de la Communauté régionale, avec les formateurs de celle-ci, avec les responsables de communauté locale.
Nous ne sommes pas représentants commerciaux mais passeurs de relais.
Et le relais, qui s’appelle aussi « témoin » dans le langage sportif, est le symbole de tout l’esprit, du charisme, de la spiritualité d’Ignace traduits dans les livres et la revue.
Tous ces articles ne sont-ils pas écrits par des témoins ?

Martine, libraire relais de la Communauté régionale Som Oise

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer