Espace membres

La Communauté d’action : une communauté locale au service de Beauvais 2017

« Trop souvent, ça marche mal, les communautés locales que l’on appelle à un service un peu lourd s’épuisent. Elles avaient une vie normale, et puis, les tempéraments, les manières de s’organiser se révèlent différents et soudain, ça pose problème…» J’écoute au téléphone Jean-Luc (Assistant national de la Communauté, ndrl) : délicatement il introduit l’idée que ce ne sera pas une mission évidente pour les compagnons de nos communautés locales. La rencontre de Beauvais est dans sept mois. Il y a quinze jours, Mathieu, membre de la communauté locale que j’accompagne à Beauvais, avait exposé l’appel qui lui était fait : créer une équipe pour préparer l’accueil de plus de mille personnes à Beauvais. Les deux communautés locales de cette ville vivaient simultanément une étape difficile. Engager une dizaine de membres dans ce projet pouvait s’avérer délicat pour la communauté.

L’idée de Jean-Luc pour aider cette équipe-service en formation est de lui proposer un accompagnement spirituel . L’accompagnateur devra écouter les mouvements de l’équipe et de chacun de ses membres, pour que cette expérience devienne, en plus de l’accomplissement d’un service, un lieu de croissance pour ses membres, pour la communauté locale, pour la Communauté.  J’accepterai la mission après accord de mon épouse.

Mathieu emmènera son épouse dans son sillage. A deux, ils coordonneront l’équipe naissante. Un mois plus tard, les premiers appels sont faits, une première rencontre a lieu où les CL de l’Oise sont invitées. De la douzaine de personnes présentes, sept accepteront de relever le défi : toute la communauté locale que j’accompagne et deux compagnons d’ailleurs.

La Communauté d’action de la rencontre de Beuavais

L’équipe service est née, elle sera baptisée Communauté d’action.

D’action : Elle a une mission particulière, avec un début et une fin, le service demandé est clairement circonscrit.

Communauté : elle empruntera son mode de fonctionnement à celle de la CL : temps de prière, premier tour, deuxième tour et évaluation, présence d’un accompagnateur envoyé par la CVX. Chaque rencontre sera préparée par Mathieu et son épouse, avec l’accompagnateur, pour relire la précédente rencontre, y relever les mouvements, préparer la suivante.

Typiquement, les rencontres seront espacées d’environ quatre semaines, un peu moins le dernier mois. Chaque rencontre est précédée par une invitation, où l’on précisera l’ordre du jour : quelques informations générales sur le service, la référence du chant et du texte biblique, un regard particulier pour le premier tour, et invitera à une préparation écrite de ce premier tour.

Retrouvez les interventions, les textes transmis en atelier, les photos et les vidéos, en cliquant ici

La rencontre en elle-même :

Pendant le temps de prière, on trouvera un chant, un texte biblique et un tour de parole. Le « premier tour », où chaque compagnon s’exprimera seul successivement, permettra à chacun de dire le point sur sa tâche, et d’exprimer son état intérieur : confiance/méfiance… Le deuxième tour, plus informel, sera le temps de la discussion et des prises de décisions. L’évaluation terminera la rencontre, avec les mêmes questions qu’en CL, : comment je suis arrivé ? Avec quoi je repars ?

Il y aura des hauts et des bas. Après la joie de partir à l’aventure, la communauté travaillera en trois pôles, sous la responsabilité de Mathieu et d’Anabelle son épouse, qui assureront la coordination avec l’Equipe service de la Communauté nationale. Une ou deux personnes (parmi eux un couple) assure chaque pôle, doté d’une mission plus particulière. Puis viendront les premières difficultés : comment travailler ensemble au sein d’un même pôle, quelle liberté de décision de chacun, les nombreuses questions qui demandent une juste coordination, la mission qui s’ajoute à des journées bien remplies, les rencontres de Communauté d’action qui s’éternisent, la fatigue…

L’accompagnateur dans tout ça…

L’accompagnateur intervient oralement lors du temps de prière et, il participe activement avec les responsables à la relecture de la rencontre précédente et à la préparation de la suivante.

Il est partie prenante pour sentir, avec les responsables, les lieux de confiance ou de méfiance, les tensions qui peuvent naître entre les membres et assurer une présence apaisante.

Quels fruits ? Une relecture trois mois après le service : voici quelques paroles de compagnons sur cette manière de vivre la Communauté d’action :

    – Il y a eu des moments qui m’ont aidée à mieux me connaître.

    – Apprendre à vivre ce service en couple, apprendre à déléguer et faire confiance m’a fait grandir.

    – Quelle joie de nous redécouvrir, particulièrement dans notre vie de couple.

    – Le projet était improbable !

 

    – Devant la pression face à l’efficacité que l’on me demandait, j’ai ressenti de la confiance.

    – Il m’a fallu apprivoiser cette peur de mal faire, de l’échec, ce défi de travailler en binôme. Il fallait que je sorte de mon entre-moi… Depuis, j’ai pu accepter un autre appel au sein d’un atelier CVX !

    – Une ambiance de co-création qui a permis de nous soutenir mutuellement, d’aider celui qui parfois peinait.

    – C’est merveilleux cette sérénité, ce parcours de croissance.

    – Faire ce service sous le regard de Dieu avec l’évaluation a donné lieu à de la joie, de la vigueur et du dynamisme. Comment étendre cela au monde professionnel ?

    – Lors des évaluations, j’avais relevé des choses négatives… j’ai été si contente de voir qu’on les avait relevées… Quel bonheur !

    – J’apprécie de constater cette vie d’équipe, j’ai pris goût à travailler dans ce projet ambitieux, cela m’a renforcée dans mon appartenance à la Communauté.

    – J’ai été très touchée par cette intuition d’avoir un accompagnateur pour cette Communauté d’action. On s’est donné les moyens d’avoir une structure.

    – L’accompagnateur, personnage si important… il joue le regard extérieur, liant, désamorçant les tensions pour que les gens puissent avancer.

    – C’est dommage que d’autres échelons de la CVX ou d’autres équipes au service de ce rassemblement n’aient pas fonctionné comme nous !

    – Mais quel est notre prochain défi ? C’est la question !

Vu de l’accompagnateur, l’expérience fut réjouissant. J’ai vu avec curiosité cette communauté d’action se créer, j’ai vu ces compagnons – qui ne se connaissaient que par les rencontres régionales – s’apprivoiser, craindre des tensions. Certains s’impressionnaient par la dimension du rassemblement ou par la tâche à accomplir, d’autres s’investissaient avec précipitation au risque de maladresses, les troisièmes prenaient le temps de mesurer leurs efforts, ou regardaient avec philosophie… Cette diversité n’allait pas de soi. J’ai pu admirer comment, avec le regard du Seigneur, tous ces compagnons pouvaient librement exprimer leurs joies, peines, inquiétudes, emballements, et être entendus, reconnus. D’un groupe de compagnons épars est née une communauté unie, marchant d’un rythme homogène, au service de la Communauté. J’ai vu des compagnons grandis par cette expérience, des couples raffermis dans leur unité. Que cette expérience les aide et fasse tache d’huile au sein de notre Communauté !

Jean-Marie, membre de la Communauté régionale Som Oise, accompagnateur spirituel de la Communauté d’action de Beauvais 2017

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer