Espace membres

L’aumônerie catholique de l’université de Paris 8 recherche son responsable d’aumônerie

Pour la rentrée de septembre 2017, l’aumônerie catholique de l’université de Paris 8 (Saint-Denis) recherche une personne (laïque ou religieuse) motivée par la transmission de la foi, capable d’animer un groupe de jeunes.

 

Qualifications et qualités souhaitées

Expérience pastorale avec des jeunes. Familiarité avec la Bible et avec les fondamentaux de la foi catholique.

Ecoute : savoir prendre le temps de l’écoute – tant individuelle que collective – des étudiants afin de mieux répondre à leurs attentes

Créativité : prendre des initiatives, faire des propositions

Animation : savoir animer et motiver le petit noyau de responsables.

Collaboration : avec le prêtre accompagnateur, avec quelques bénévoles du Cised, avec la pastorale des jeunes du diocèse et de la ville de Saint-Denis.

Organisation : gérer un budget, prévoir la logistique de quelques initiatives plus lourdes (week ends en monastère ou à Taizé; pèlerinages…)

Persévérance : malgré les faibles nombres, les annulations pour défections trop nombreuses, les imprévus, etc.

Souplesse : s’adapter aux facteurs qui ne facilitent pas l’organisation : horaires des cours variables, retards des participants, absences non annoncées, etc…

Ouverture : en raison du contexte (Paris 8 est à Saint-Denis), une ouverture sur l’œcuménisme et sur le dialogue interreligieux est très souhaitable.

Temps à consacrer : très variable. Certaines semaines, 5 h suffiront (parfois 0 : vacances universitaires) ; d’autres, il faudra passer tout un week end (par exemple à Taizé, dans un monastère, en pèlerinage d’étudiants, etc)… En moyenne, en calculant sur l’année universitaire, on peut dire environ 12 h/semaine.

Rémunération : à discuter en fonction de ce qui est prévu pour les agents pastoraux dans la Mission étudiante

Contacter : Christian MELLON sj, par mail

Les locaux de l’aumônerie catholique de l’université de Paris 8

Eléments de contexte

Historique

Cette aumônerie est restée jusqu’à tout récemment une annexe du Cised, association  née elle-même, en 2000, d’une initiative de la Mission étudiante catholique d’Ile de France (voir www.cised.fr).

La responsabilité de l’aumônerie a été assurée par des religieuses jusqu’en 2015. La dernière d’entre elles, Sœur Marie-Françoise Breaud (communauté des Petites sœurs de l’Evangile, basée à Pierrefitte) était salariée à mi-temps par la MECI. Elle donnait aussi quelques heures au Cised. Le prêtre accompagnateur était le directeur du Cised, Lucien Descoffres sj.

En juin 2015, Sœur Marie-Françoise, sachant qu’elle allait être envoyée ailleurs, contacte un jeune laïc, Baudoin Tauvel, cadre administratif à l’université Paris8, et lui propose de prendre la responsabilité de cette aumônerie. Baudoin accepte d’animer bénévolement l’aumônerie, sans recevoir ni salaire ni « lettre de mission ». Il y consacre 40 % de son temps (il garde son poste à l’université, à 60 %). Le prêtre accompagnateur est Christian Mellon sj, directeur du Cised.

Parallèlement, une réflexion menée au sein du Conseil d’administration du Cised conduit à la décision de constituer l’aumônerie en association (loi 1901) indépendante du Cised. Des statuts sont approuvés par Mgr Delannoy en juin 2016 (il ne reste qu’à les signer et déposer).

Le Cised, dont les locaux ont été beaucoup agrandis, cède à l’aumônerie, pour un loyer symbolique, une grande salle en sous-sol, avec accès distinct, à 70 mètres de l’entrée de l’Université et du métro « Saint-Denis Université ».

En février 2017, Baudoin annonce son départ l’été prochain. S’ouvre alors la recherche de quelqu’un qui pourrait prendre la responsabilité de cette aumônerie. Un « tuilage » en mai/juin serait souhaitable.

L’aumônerie en 2016-2017

Le fichier de l’aumônerie comprend 120 noms. Mais il résulte de l’accumulation de plusieurs années de contact. Cette année, l’aumônier dit ne connaître personnellement qu’une petite cinquantaine de jeunes. Tous ne sont pas étudiants à Paris 8. Presque tous sont étrangers (notamment de Haïti). Les diverses propositions peuvent rassembler entre 4 et 15 étudiants. Le chiffre peut monter exceptionnellement à 35 (fête de rentrée).

Voici les propositions faites par l’aumônerie, cette année :

  • Une soirée par semaine (thème de réflexion, rencontre, formation) avec repas
  • Une rencontre interreligieuse tous les 15 jours
  • Un cours de guitare une soirée par semaine
  • Un dimanche après-midi toutes les 4 à 5 semaines (film, réflexion, visites…)
  • Des week-ends : à Taizé, à Lisieux, à Reims
  • Quelques activités en lien avec la pastorale des jeunes de Saint-Denis
  • En été : JMJ (2016) ; pèlerinage à Rome (prévu pour août prochain)