Espace membres

Journée de rentrée de la CVX Lorraine dimanche 9 octobre 2016

dimanche 9 octobre 2016

Une journée de rentrée, une de plus ! Maintenant, la vieille routarde en CVX que je deviens est un peu blasée. Cependant, surprise ! On est nombreux ! Et puis, tous ces visages connus manifestent la joie de se retrouver ; çà y est, je suis dans le coup, mes nuages disparaissent, la fraternité est bien là qui s’exprime dans l’accueil mutuel et me fait chaud au cœur. Merci, d’entrée de jeu, pour les chants du Mej, de CVX, du Chemin Neuf, accompagnés à la guitare : on se sent rajeuni et  plus heureux, mieux disposé à  découvrir notre famille ignatienne, thème de la journée.  Merci  pour l’entrée dans la prière : attention portée à notre corps, notre souffle qui se laisse habiter par le souffle de Dieu : çà, c’est inédit pour moi et j’apprécie. C’est ce même souffle qui anime la famille ignatienne : mais oui ! Ainsi, au MEJ on fait de la relecture sans le savoir comme Mr Jourdain… L’Esprit souffle où il veut : Hugo Alexandre, portugais,  responsable du Chemin Neuf,nouvellement arrivé à Nancy, nous présente sa communauté. Je me sens immédiatement invitée au déplacement, à aller là où l’Esprit me parle. Nous parlerait-il pour entendre les besoins de la Communauté en accompagnateurs, à entendre les appels à se former à l’accompagnement spirituel ?

Deuxième surprise de cette journée : l’insistance sur la « messe qui prend son temps », un temps privilégié pour manifester notre appartenance à la même famille spirituelle aux côtés des  équipes locales de CVX. Ce projet me tient vraiment à cœur et j’applaudis intérieurement.

La journée passe pour moi avec légèreté : pas de pesanteur, si ce n’est, l’avouerai-je ? pendant le topo, nécessaire, sur l’état des finances !

Pour finir, nous nous retrouvons pour la « messe qui prend son temps » autour de Paul Renard, qui nous insuffle, oh combien ! son dynamisme .

Au cours de cette journée, je suis passée du « je » au « nous », portée par ma Communauté et aujourd’hui, je chantonne encore : « Risquerons-nous d’être amis dans le Seigneur… » Mais oui, tout est grâce !

Maïté