Espace membres

Le « cœur de fraternité » au Centre spirituel du Hautmont

Composé de six personnes appelées par la présidente du centre, le cœur de fraternité se réunit à intervalle régulier autour d’un temps de prière, d’un repas et d’échanges. L’équipe propose des temps de prière communautaire ainsi que des moments de vie fraternelle tels l’Epiphanie ou la journée de sortie des bénévoles qui mènera cinquante personnes visiter Gand et le Retable de l’Agneau mystique de Van Eck en juin.

La prière est le premier service du cœur de fraternité. Prière personnelle, prière communautaire et participation à la vie de prière de la maison.
Le cœur de fraternité a pour mission la relation au frère et la relation au Christ avec le souci de la vie spirituelle de tous les acteurs de la maison.

Communauté de laïcs ne vivant pas sur place, sans prêtre (actuellement), nous expérimentons une voie pour vivre le Christ, pour louer et célébrer le Seigneur dans la prière.

L’autre service du cœur concerne le développement de la vie fraternelle entre tous ceux qui concourent à la mission du centre spirituel du Hautmont.
Avec le souci de relire ce qui se vit dans la maison.
Sous le signe du lien : lien entre les bénévoles, entre les bénévoles et les salariés.

Appelés pour être membre du cœur de fraternité du centre du Hautmont, nous venons d’horizons différents avec nos sensibilités propres : CVX, Fondacio, ou impliqués dans la vie de la maison. Pour d’abord faire Eglise ensemble, au service de celle-ci ; se recevoir comme amis du Seigneur par la prière, le partage et le discernement.
Ensuite, pour être attentif à ce qui se vit dans la maison avec la diversité de nos regards.
Expérimenter une vie de fraternité qui soit source de joie, d’épanouissement, de dynamisme et qui témoigne de la tendresse de Dieu pour les hommes.

photos samedi 239

Être à l’écoute des bénévoles dans les changements qui se vivent. Rassurer, donner confiance et espérance.

Avoir le souci des bénévoles qui vieillissent ou de ceux qui partent, de comment garder le lien.

Précisons que le cœur n’est pas là pour faire, mais pour être. Il convient d’être vigilant à la vie communautaire sans régenter le fonctionnement de la maison.

Vianney

Mots-clés :