Espace membres

Un coffret de trésors (retour sur l’Assemblée de Communauté de la CVX de l’Allemagne)

Impressions et anecdotes d’un voyage à Ratisbonne (Allemagne) au cours du week-end de l’Ascension

C’est dans un très beau cadre près de Ratisbonne (sud-est de l’Allemagne) où même les oiseaux chantent en bavarois, que s’est tenu au cours du WE de l’Ascension, l’Assemblée de Communauté de la CVX de l’Allemagne (GCL). Guidés par le thème « ils ouvrirent leurs coffrets » les délégués des régions et des différents services de la GCL avaient apporté chacun leurs trésors d’or (richesses), d’encens (les manifestations de Dieu dans notre monde) et de myrrhe (difficultés, pauvretés) : fruits d’une relecture pour aider à tracer les orientations de l’avenir et élire leur nouvelle ESCN (Vorstand).

L’invité de choix était Denis Dobbelstein, membre de l’ExCo (Conseil Executif Mondial). Quelle chance d’avoir pu faire sa connaissance ! En observateur discret mais très attentif il contemplait la Communauté et apportait la dimension mondiale de la CVX (CLC) et un très précieux – et humoristique – éclairage sur la manière de conduire une Communauté.

La CVX de France y avait également été invitée, façon de renforcer les liens de compagnonnage entre nos deux Communautés nationales. Déléguée par notre ESCN, c’est avec beaucoup de joie que j’ai accepté ce service mais aussi avec de grosses appréhensions… Saurai-je représenter dignement la CVX de France ? Mais l’ESCN m’avait fait parvenir plusieurs documents remarquablement clairs sur tout ce qui se vit en France. Puis le vocabulaire ! Bien qu’Allemande, je ne connaissais strictement rien du jargon ignatien en allemand ! Comment échanger avec les compagnons allemands et comment me faire comprendre pendant les 15 min qu’on m’avait accordées pour parler de la CVX de France ? C’est finalement grâce aux rapports de relecture des délégués allemands, dont j’ai pris connaissance au préalable, que j’ai pu composer un glossaire (à votre disposition !), et j’ai par exemple pu parler de « geistlicher Entscheidungsprozess » (=discernement) sans me prendre les pieds dans le tapis…

Me voilà donc partie. A l’aller, en attendant le dernier train qui me mènera à destination, j’aperçois trois personnes, sur un quai bondé. « Etes-vous de la GCL ? » – « Oui ! » Et bien, comment ai-je pu le deviner ? Par la façon d’être et de se vêtir (le style de vie simple…), – sans être moche… !
Arrivée sur place (un centre spirituel*** !), je retrouve immédiatement ce sentiment d’appartenance à la même famille, si caractéristique de tous les rassemblements de la CVX/CLC : ouverture, simplicité, écoute, confiance… bref : être en vérité – joyeusement !

Ces trois jours sont riches, denses et à la fois légers, marqués par les trésors que chacun apporte à travers les exposés (remarquables !), par les échanges, les jeux, les temps de prière, les célébrations et la musique ! Les Allemands sont musiciens, dit-on. C’est vrai ! Quelles belles animations pendant les célébrations eucharistiques !
Surprise aussi de l’animation de la veillée, le samedi soir, pour laquelle la salle de réunion se transforme en « Biergarten » où nous nous attablons autour d’une bière ou d’un verre de vin. Expression joyeusement profane de ce que nous vivons de profond et sérieux. Par exemple on nous distribue des photos d’une statue de l’ange Gabriel, de la Cathédrale de Ratisbonne (voir photo) et on nous demande de répondre à la question : « pourquoi l’ange rit-il ? » Réponse de quelqu’un : « il faut demander ça à ses collègues en France ! ». Alors vous, quelle réponse donneriez-vous ? Propositions à envoyer à notre ESCR… !

 

Regensburg, Dom St. Peter
Regensburg, Dom St. Peter

Pour résumer, j’étais très heureuse d’apprendre et de goûter ce qui se vit dans la GCL en Allemagne, de constater aussi, avec une certaine amertume, que le nord de l’Allemagne d’où je suis originaire, marqué historiquement par le protestantisme luthérien, ressemble à un vaste terrain en friche, où la question-même de l’existence de Dieu ne semble plus intéresser beaucoup de monde… Mais, là, un projet tout à fait surprenant commence à se dessiner. Chut !

Puis j’ai constaté que la GCL ne fonctionne pas tout à fait comme notre CVX en France, mais nous pouvons nous enrichir mutuellement. Ainsi j’étais heureuse de pouvoir expliquer aux compagnons allemands le triptyque de Disciple, Compagnon, Serviteur, qui pose si clairement les jalons du chemin de la CVX en France. Réciproquement j’ai compris que les Exercices Spirituelles semblent être plus régulièrement pratiqués par les Allemands que par nous…

Oui, le socle nous est commun – et il est solide ! J’ai surtout pu goûter la dimension mondiale de la CLC, comme organe du grand corps qu’est l’Eglise, avec la Communauté locale comme une de ses cellules vitales. Puis, à travers les nombreux échanges et partages pendant ces trois jours, des idées sont nées d’où de beaux projets entre nos deux Communautés d’Allemagne et de France pourront naître. Je suis rentrée ma valise chargées de ces pépites d’or et de diamants bruts – passés sans problème à la douane – , que j’ai déposés à l’ESCN. Ensemble, le Vorstand et l’ESCN sauront les passer au creuset ou les polir pour en faire quelque chose de BEAU ! Avec l’aide de l’Esprit.

En attendant, je prie pour nos deux Communautés nationales et surtout pour ceux qui en assument la responsabilité : le Vorstand et l’ESCN. Leur service est lourd !

 

Maryke LE MOUEL, membre de la CVX Berry-Nivernais, pôle de Bourges

Mots-clés : , ,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer