Espace membres

« Un visage sur la réalité de l’Église de Gironde »

A Bordeaux, le dimanche 17 janvier 2016, a eu lieu la rencontre des familles spirituelles de Gironde.

Monseigneur Ricard, l’archevêque de Bordeaux a rassemblé, le mois dernier pour la plus grande joie de tous, la majorité des familles spirituelles de Gironde. La famille ignatienne, particulièrement représentée par la CVX, et la majorité des prêtres jésuites de Gironde était réunie autour du thème : Au cœur de la mission diocésaine : les consacrés et les familles spirituelles. Qu’apporte leur charisme à l’Église ?

L’archevêque, Monseigneur Ricard, a rassemblé, ce jour-là, pour la plus grande joie de tous, la majorité des familles spirituelles de Gironde en présence du Père Le Stang, secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France.

Le thème très riche de la rencontre était :
Au cœur de la mission diocésaine : les consacrés et les familles spirituelles
Qu’apporte leur charisme à l’Église ?

La famille ignatienne était particulièrement représentée par la Communauté de Vie Chrétienne et la majorité des prêtres jésuites de Gironde.

Un juste équilibre a été trouvé entre les conférences des Pères Le Stang et Ricard, les carrefours en petits groupes et le retour en assemblée plénière où les interventions ont été particulièrement riches.
Amis-dans-le-Seigneur-300x227
Il en est ressorti, des idées fortes :
La vitalité et le dynamisme d’une famille spirituelle se reconnait à sa vie de prière et au désir des membres à aller plus loin dans la consécration au Christ.
La CVX, par exemple, propose l’engagement qui permet à ses membres de faire « un pas de plus ».

La visibilité des chrétiens fait défaut dans notre société.
Nos communautés sont signe du Christ et chemin vers Lui, mais, en France, nous avons trop intégré la notion de laïcité et les chrétiens ne sont pas assez « visibles ». Il faut alors discerner les lieux où notre visibilité n’est pas en contradiction avec notre service. Dans les aumôneries d’hôpitaux, les patients ont besoin d’écoute quelle que soit leur religion. La visibilité trop grande du catholicisme serait un frein au service.
On peut se poser la question de la visibilité de CVX dans notre société et auprès des jeunes.
Le témoignage communautaire est important pour nos contemporains. Soyons disciples du Christ, témoins de son Amour et au service de nos frères en souffrance.

Le baromètre de la joie dans nos communautés et dans nos vies fraternelles réussies malgré les difficultés de la vie en commun est un signe de bonne santé de l’Église pour notre société individualiste.

La prise en charge des différents secteurs par les laïcs est une richesse.
On remarque une désinstitualisation de nos communautés mais il semble que les laïcs prennent alors une vraie place dans les espaces laissés par les congrégations. Ils sont porteurs avec succès de la bonne nouvelle de l’évangile.

Conclusion :
Il est important que nos communautés s’adaptent à la réalité de nos vies, ressentent de la joie à annoncer l’évangile et que leurs actions aient du sens.
Après cette journée, chacun a pu mettre enfin un visage sur la réalité de l’Église de Gironde. Nous n’étions plus « des familles spirituelles » mais la grande famille du Christ.

Pour l’ESCR Gironde
Françoise BERGER

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer