Espace membres

La Communauté de Vie Chrétienne (CVX) et les familles…

Dans les années 80 les quinquagénaires et sexagénaires d’aujourd’hui étaient des jeunes couples avec des enfants ! et oui ! Tous n’avaient pas forcément le désir que leurs enfants participent aux propositions de la Communauté… Le paysage actuel est bien différent. Découvrons les étapes de ce parcours dans le temps pour situer les enjeux de la questions des réalités familiales aujourd’hui.

  1. On voit apparaitre, peu à peu, des propositions pour les familles, à partir des années 90 :
  1. Autour des retraites et des sessions

Vers la deuxième moitié des années 90, la Communauté monte une retraite au cours de laquelle on accueille les enfants de plus de trois ans, puis la session vie Communautaire ( une vie de CL déployée sur 6 jours..) se vit avec enfants

Puis d’autres retraites dans les années 2000 proposent une« première expérience de retraite », accuaillant des enfants , puis la volonté d’accueillir aussi les bébés, il y a 10 ans environ.

Au sein de l’équipe qui propose et promeut les Exercices spirituels, une personne se dédie aux retraites familles et nombreux de parcours ont été créés : parents et enfants suivent des chemins spirituels coordonnés entre eux.

  1. b) Dans certaines Communautés régionales, au cours des années 90, commencent à poindre des propositions pour les enfants au cours des journées régionales : Nous avons vu des journées régionales sur l’Isère avec environ 30 enfants entre 1mois et 14 ans, avec un vrai parcours spirituel qui leur était proposé.

Depuis les Communautés régionales ne sont pas équivalentes : certaines ont bien vieilli, il y a très peu d’enfants ; d’autres font garder les enfants en partenariat avec le Mej ou les scouts… d’autres inventent et demandent des propositions de trame spirituelle pour les enfants…

  1. D’autres formes s’inventent aussi… dans les Centres ou en lien avec la Cté
  • Pendant ces année-là Saint-Hugues a fait de nombreuses propositions : retraites avec un parcours pour les enfants, chercher et goûter Dieu en famille, session pour donner un temps d’expérience à la famille et des outils pour grandir humainement et spirituellement… pour couple s’aimer davantage
  • Le centre du Hautmont propose des temps pour les parents, les mamans avec des enfants qui ont un handicap…
  • Dans les deux centres les célibataires ne sont pas oubliés avec des propositions spécifiques
  • Notons aussi les sessions MEJ-CVX qui ont permis de prendre toute la famille en compte et particulièrement les ados qui vont vraiment y trouver leur place alors que c’’est plus ou moins aisé dans d’autres sessions

Même les congrès, malgré leurs tailles, depuis celui de Nantes, grâce au partenariat avec le MEJ, prennent l’habitude d’accueillir tout le monde… des plus vieux au plus jeunes. En 2006, congrès au cœur du rassemblement avec la famille ignatienne, à Lourdes : 600 enfants ( sur 10 0000 adultes ) sont accueillis. Le dernier congrès, à Cergy-Pontoise, placé au cœur de l’été, pourra accueillir, quant à lui, 250 enfants… Les Université d’Eté sont, elles aussi, ouvertes aux enfants….

Congrès de Nevers 2010

Beaucoup de fruits pour les familles et les animateurs qui y participent… Mais, il faut le reconnaitre, toutes ces propositions demandent une grande énergie dans la recherche des nombreux animateurs adultes et jeunes nécessaires pour animer ces temps. Les appels sont une vraie épreuve, le coût financier n’est pas négligeable.

  1. Et plus récemment encore, des expériences nouvelles heureuses dans une approche élargie de la famille :
  • Des week-ends pour personnes séparées, divorcées et remariées, pour personnes concernées par l’homosexualité ont été proposés. Ils sont des lieux de parole et d’accueil à partir de notre identité de membres de la Communauté de Vie Chrétienne, ces lieux deviennent des occasions de réconciliation parfois grâce à la circulation de la parole. Ce we à Saint-Hugues…
  • Des week-ends et session pour aider à vivre en famille comme une petite « communauté locale familiale » (développement de l’écoute jusqu’au bout, d’un faire ensemble, des décisions en famille à l’aide du DESE). Ils peuvent accueillir toutes les familles, y compris les conjoints non-CVX croyants ou non croyants, avec le souci d’aider le quotidien des familles.
  • Notons que d’autres expériences parallèles se développent aussi dans la famille ignatienne La Louvesc en 2013 avec des membres de la Communauté.

Cette phase d’invention nous amène à nous poser la question : la Famille, quelles sont les réalités que nous mettons sous ce mot ? Une réalité dont la perception évolue au sein de la Communauté comme au sein de l’Eglise. Cela ouvre à une définition plus élargie a priori…

 

La famille est aussi une des frontières indiquée par la Communauté mondiale : La lettre de l’Exco Mondial Projet n° 161 (décembre 2014)pour la journée mondiale du 25 Mars 2015 intitulée Famille fait état de cet élargissement nécessaire de la définition de la réalité familiale.

En parallèle, la formalisation de notre vocation communautaire qui a progressé : l’écoute jusqu’au bout, dans toutes les situations familiales, heureuses ou blessées (Assemblée 2012), une manière d’accompagner, de proposer (Assemblée 2014)… Ces deux assemblées nous invitent à créer, à oser, comme cela nous l’a été rappelé lors du congrès de Cergy-Pontoise (Eté 2015)…

Cela nous a conduits, paradoxalement, à faire une pause dans ce qui existait (à l’occasion du congrès) et à proposer maintenant de reprendre à neuf le chantier… Cette rencontre a été 2 fois reportée… Et pourtant vous êtes là, nombreux, jamais deux sans trois. Un signe pour nous…

  1. Et aujourd’hui où allons-nous ?

Alors riche de cette histoire, de ce possible, par votre nombre, votre diversité en âge, en durée d’appartenance à la Communauté, en attente, nous désirons creuser des questions pour l’avenir proche et lointain…

Et maintenant, comment poursuivre ? A différents niveaux… qui tous comptent… des questions que nous nous posons…

  • Comment respecter le chemin personnel des adultes pendant une retraite ?
  • Une telle charge au niveau encadrement qu’elle ne peut être portée par quelques-uns : il faut que ce soit un projet communautaire.
  • Des questions de sécurité : des lieux pas forcément appropriés, une responsabilité lourde : cela demande un quasi professionalisme
  • Comment accueillir les adolescents ? Est-ce notre charisme ?
  • Tenir compte de l’évolution des familles : deux parents qui travaillent et ont davantage besoin de vivre ces temps avec leurs enfants ?
  • Comment aider les personnes célibataires à mieux vivre leur situation en lien ignatien avec leur famille ?
  • Des situations particulières, parfois complexes
  • Quelle est notre charisme, qu’avons-nous de spécifique à proposer
  • La liste à prolonger ensemble…

Prenons le temps de recevoir ces questions, de les relier, de voir ce qui est envisageable, à partir de ce qui existe qui peut être poursuivi, abandonné, substituer par d’autres propositions… cette réunion doit conduire à mettre en œuvre…

merci à J-Philippe Pierron, de la Communauté, et philosophe spécialiste des questions de la famille de nous accompagner

Nous allons partir de ce qui a touché chacun de vous… ce mouvement : contempler, discerner, agir… recevoir là où le Seigneur nous a parlé…

Anne Fauquignon, Membre de l’ESCN

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer