Espace membres

Retour des élections à la Communauté régionale Haute Bretagne

La Communauté régionale Haute Bretagne souhaite témoigner d’un week-end régional d’élection de l’Équipe service de Communauté régionale (ESCR) vécu dans la joie, la profondeur et la simplicité. Il a conclu un très beau chemin de discernement pour les 28 membres appelés. 3 compagnes CVX, Christine, Ariane et Isabelle avaient donné une réponse positive. Elles ont été confirmées par l’élection.

Sentir la « couleur » de leur OUI au service, c’est reprendre leurs propres mots :

“Voir cet appel comme une croissance humaine et spirituelle”

“J’ai le désir que notre Communauté se sente ancrée dans le monde ; une Communauté qui, voulant vivre à la suite du Ressuscité a pour tache d’ouvrir les yeux sur le monde pour mieux servir des frères et sœurs en humanité ».

“J’ai envie de vivre l’aventure d’une responsabilité collégiale avec des personnes que je connais peu dans la confiance et la fraternité de personnes vivant un même idéal.”

vote-élections-haute-bretagne
Domaine public – Pixabay

Comme le Seigneur avait décidé de nous combler, un nouvel assistant régional, frère Michel Guyomac’h nous est donné après une année sans assistant

A la suite d’un chemin de 6 mois en « assemblée » communautaire régionale, signe d’une belle maturité spirituelle et d’une belle écoute de la parole de chacun et chacune,  la CVX Haute Bretagne s’est donnée des orientations pour les temps qui viennent. Elles seront remises à la nouvelle ESCR et nous permettront de faire davantage corps apostolique en vue de la mission.

Deo gratias comme aime à dire une membre de l’ESCR actuelle.

En post-scriptum et pour accueillir toutes les craintes légitimes qui peuvent être présentes au sein des nouvelles ESCR, l’extrait d’une lettre d’Ignace datant du 17 novembre 1555, citée par une membre de la nouvelle ESCR

« Il me semble que vous devriez vous résoudre à faire avec calme ce que vous pouvez. Ne soyez pas inquiet de tout le reste, mais abandonnez à la Divine Providence ce que vous ne pouvez accomplir par vous-même. Sont agréables à Dieu notre soin et notre sollicitude raisonnables pour mener à bien les affaires dont nous devons nous occuper par devoir. Ne plaisent pas à Dieu l’anxiété et l’inquiétude de l’esprit : Le Seigneur veut que nos limites et nos faiblesses prennent appui en sa force et en sa toute puissance, il veut que nous espérions que sa bonté suppléera à l’imperfection de nos moyens. Ceux qui se chargent d’affaires nombreuses, même avec une intention droite, doivent se résoudre à faire simplement ce qui est en leur pouvoir…Si on doit laisser de côté certaines choses, il faut s’armer de patience, et ne pas penser que Dieu attend de nous ce que nous ne pouvons pas faire. Il ne veut pas que l’homme s’afflige de ses limites ; Il n’est pas nécessaire de se fatiguer exagérément. Bien plus, lorsqu’on s’est efforcé d’agir de son mieux, on peut abandonner tout le reste à celui qui a le pouvoir d’accomplir tout ce qu’il veut. »   –  (trad Soleil  levant 1957,p 169 , rev Tournay)

Le 17 mai 2015

Benoît Baumgartner

Responsable ESCR Haute Bretagne

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer