Espace membres

Assemblée européenne de la Communauté de Vie Chrétienne, 2014 « Venez et voyez” .

CVX Europe représente 12 000 membres dans 18 pays de l’Union Européenne.

L’appel du Christ depuis le monde où nous vivons!

Introduction

Pour la Pentecôte, 21 communautés nationales, s’exprimant dans diverses langues, se sont rassemblées près de Regensburg (Ratisbonne) en Allemagne pour une Assemblée européenne. Outre les 17 communautés de la région Europe, nous avons accueilli 4 communautés invitées venues de Suède et de la région Moyen-Orient (Egypte, Liban et Syrie). Nous avons célébré notre objectif commun ainsi que notre diversité au travers de contributions, d’ateliers et de la vie communautaire. Nous nous sentons confirmés dans notre vocation première de vivre la grâce de notre baptême de manière authentique, en tant que laïcs de CVX de spiritualité ignatienne, au service de Dieu dans le monde et plus particulièrement, en tant que CVX Europe, dans notre région.

Moins d’un an après l’Assemblée mondiale au Liban, nous étions appelés à réfléchir à partir du document final 2013 sur “ce que signifie vivre la sagesse aux frontières”.

Vivre la sagesse aux frontières

A la Pentecôte, grâce au travail de l’Esprit saint, la foule rassemblée à Jérusalem a pu entendre la Bonne nouvelle, chacun dans sa propre langue. Au Liban, le père Adolfo Nicolas nous a aidés à mieux prendre conscience des différents langages de l’identité, de l’histoire et de la sagesse.

Le père Michael Holman a développé ce thème du langage de la sagesse, en partant de la rencontre personnelle avec le Christ dont nous faisons l’expérience comme d’un amour inconditionnel dans les joies et les difficultés de nos vies.

Une citation du père Kolvenbach nous a fourni le point de départ pour réfléchir à notre mission apostolique aux frontières: “Cette intimité avec Jésus conduit naturellement au désir de partager cette expérience avec d’autres”. Comment la partageons-nous? Le père Holman a insisté sur le langage universel de la Sagesse. Un langage qui se préoccupe des réalités quotidiennes, des activités, des inquiétudes, des joies et des espoirs; le domaine commun, l’endroit où nous pouvons reconnaître et explorer les expériences que chacun partage.

Le père Holman a évoqué l’exemple de Saint Pierre Favre pour vivre de cette façon, un modèle que nous pouvons utiliser aujourd’hui. Saint Pierre Favre prenait des initiatives pour sa mission, allant aux frontières de la société. Il faisait attention à conserver un lien avec sa communauté et à ne pas se retrouver isolé dans sa mission. Il prenait le temps de réfléchir à son expérience et s’en remettait à Dieu pour les résultats. Faisant du dialogue son outil privilégié, Pierre Fabre priait avant de rencontrer ceux auxquels il voulait parler.

Il existe différentes manières de communiquer, par la pensée, par les mots et par les actions.

Actuellement, les actions parlent plus fort que les mots. L’expérience personnelle est garante de crédibilité. Nous devons utiliser le langage adéquat pour chaque situation.

Pour transmettre la grâce de Dieu dans notre monde, nous recherchons une profondeur renouvelée dans notre écoute, dans notre discernement et dans notre réponse à Jésus Christ chacun dans notre vie de foi. La manière dont nous vivons la communauté CVX nous permet de nous dégager de nos inquiétudes personnelles et d’écouter les autres en profondeur. Pour accompagner ceux qui cherchent un sens plus profond à leur vie dans une société au regard superficiel.

CVX au niveau européen

Denis Dobbelstein de l’Equipe exécutive mondiale nous a demandé de réfléchir à ce que pourrait apporter CVX Europe à CVX dans son ensemble.

Dans nos structures, nous reconnaissons le rôle fondamental de CVX, soutenu par des structures nationales et constituant une seule communauté mondiale. En examinant nos réalités actuelles d’un point de vue européen, nous réalisons que l’Europe a des capacités et des besoins qui diffèrent de ceux d’autres continents. Pour y répondre, nous mettons en place une structure régionale intermédiaire entre les communautés nationales et mondiale.

Les défis auxquels nous allons devoir répondre ce sont les jeunes, la famille, les migrations, l’œcuménisme, la mondialisation et l’environnement. Le désir existe de coopérer et partager notre mission, CVX Europe peut donc jouer un rôle pour aider CVX dans sa mission mondiale, de façon spécifique. Qu’est-ce qui peut être réalisé plus facilement ensemble au niveau européen ? Qu’est-ce qui ne peut être réalisé qu’au niveau européen ? Que voulons-nous accomplir ensemble ? Notre manière d’avancer doit être à la fois modeste et ambitieuse: un petit pas vaut parfois mieux qu’une vision sans action. L’énergie pour agir à un niveau européen vient de l’engagement de nos groupes au niveau local. Cela implique que toutes les communautés nationales s’engagent et coopèrent dans le processus.

Recommandations de l’Assemblée européenne CVX 2014 de Regensburg à l’Euroteam et aux communautés nationales qui y collaborent :

Nous avons travaillé en petits groupes sur les priorités et les problèmes de frontières que nous avions identifiés au préalable au sein de la région européenne (voir l’annexe 1 pour des suggestions d’actions et des résumés). En tant que communautés nationales, nous avons examiné les moyens de collaborer et nous soutenir mutuellement au travers de la région européenne. L’Assemblée a identifié les priorités suivantes:

1)  Chercher activement en tant que communauté régionale à développer plus avant une culture de solidarité, de coopération et de collaboration entre toutes les communautés nationales d’Europe. L’Euroteam est appelé à trouver des solutions technologiques pratiques pour permettre aux communautés nationales de partager facilement les exemples de bonnes

pratiques ainsi que le matériel de formation par exemple pour les animateurs spirituels. Nous avons souligné les bénéfices d’une collaboration trans-frontières et de la coopération entre communautés qui ont les mêmes priorités. En tant que région européenne, nous nous efforcerons de soutenir activement les communautés en cours de développement et les communautés en cours de refondation.

2) La question des migrations est un problème crucial pour la plupart des pays européens et revêt souvent une dimension européenne. Il y a là un appel à renouveler et renforcer le réseau européen des migrations de CVX; il a été reconnu que nous ne pouvons faire ce travail seuls. Nous cherchons à développer nos liens avec des partenaires également engagés dans ce domaine de mission.

Puisque “les actions parlent plus fort que les mots”, nous voulons proposer des “expériences”

à de jeunes membres de CVX dans ce domaine, pour accroître leur prise de conscience et leur engagement dans l’action.

3) Construire CVX et partager la spiritualité ignatienne. Durant toute l’Assemblée et en s’appuyant sur les ateliers, nous avons reconnu la priorité à donner au recrutement, à la formation et à la fidélisation des jeunes adultes. Ils constituent l’avenir de notre communauté. Nous comptons y parvenir en partageant les initiatives réussies et le matériel de formation à un niveau européen ainsi qu’en offrant à de jeunes adultes la possibilité de former des réseaux transnationaux. Pour les membres de CVX qui ont une famille, nous avons reconnu qu’il y avait “un bon moment” pour inviter les jeunes à découvrir davantage la CVX.

L’appartenance à CVX est souvent ressentie comme restreinte à une certaine catégorie de personnes (cadres, intellectuels…). Nous devrions trouver les moyens d’élargir la base sociale de CVX. Nous avons reconnu l’importance du pouvoir du ‘dialogue spirituel’ pour “ouvrir les portes”, qu’il s’agisse de poursuivre le dialogue œcuménique ou d’aller échanger avec les personnes en recherche spirituelle.

4)Collaborer avec d’autres partenaires pour bâtir un réseau de compassion et de solidarité.

La lecture d’une phrase d’Oscar Romero est venue nous rappeler que nous ne pouvons pas tout faire tout seuls (voir annexe 2 pour cette citation) mais qu’il est de notre responsabilité de faire quelque chose. Nous cherchons au niveau national et européen à collaborer avec d’autres organisations travaillant à la justice sociale et l’action contre la pauvreté. Nous voulons contribuer, par nos choix personnels, à la promotion d’un style de vie écologique et travailler, en tant qu’organisation, avec les victimes de la dégradation de l’environnement.

ANNEXE 1

Remontées initiales des ateliers, suggestions concrètes d’actions à l’intérieur de nos communautés ou entre elles:

La famille

Les besoins des communautés:

Comment inclure les familles dans les activités CVX?

Comment partager la spiritualité ignatienne avec les enfants en CVX?

Comment aider les familles hors de CVX lorsqu’elles se retrouvent dans “des passages difficiles” ou à des moments-clefs de leur évolution par exemple avant le mariage, lorsque les enfant ont grandi, lorsque quelqu’un meurt?

Ce que nous pouvons déjà partager:

de France: les Exercices spirituels et le programme de formation pour les familles. Nos enfants appartiennent à CVX et reçoivent donc des nourritures spirituelles adaptées à leur niveau.

du Portugal: Des temps forts spirituels pour les petits enfants, à leur niveau.

CVX utilise “l’horloge de la famille” développée en Espagne.

Impliquer régulièrement les couples avec enfants dans les célébrations ou les rencontres amicales.

Soutenir et encourager les membres à vivre le “partage de paix” à la fin de la journée en famille… De quoi peux-tu dire merci? Qu’est-ce qui t’a troublé? Pour demain, qu’as tu besoin de demander?

L’engagement

Inviter tous les “membres” de CVX à la fin de l’Eucharistie lors de l’Assemblée nationale pour partager une prière commune sur l’engagement annuel en équipe ou confirmer individuellement son appartenance à CVX.

La communauté de Hongrie a demandé de l’aide aux communautés CVX de Pologne, France et Allemagne pour mettre en place un “processus” d’engagement formel. L’appartenance à CVX et l’engagement devraient être perçus dans la perspective du processus de CROISSANCE.

Un style de vie simple.

Être conscient du risque de consumérisme. Domaine de discernement.

Des réunions CVX soucieuses de l’environnement (réduire les déchets, réutiliser, recycler, réfléchir)

Partager les bonnes pratiques (par exemple sur le site de CVX Europe ou sur les pages Facebook des communautés nationales)

S’impliquer avec d’autres groupes écologiques qui travaillent aux frontières; collaborer.

Les animateurs spirituels

Nous avons eu de la difficulté à trouver une définition commune de ce qu’est un(e) animateur(rice) spirituel(le) c’est à dire savoir si son rôle est celui, concret, de coordonnateur(rice) ou, plutôt, de guide spirituel(le)?

Nous proposons que chaque pays partage son modèle d’animateur (rice) spirituel(le), de formation, de structures. Cette information doit être présentée sous une forme très concrète, avec un accès facile et un lien vers le site internet de chaque communauté nationale.

Il serait bon de disposer d’une initiative trans-frontières, pour partager et voir ce qui se passe dans un autre pays lors d’un échange.

Les migrations

Conséquences de la mondialisation, de la misère, des guerres, les migrations et les réfugiés sont l’une des frontières dont nous devons nous occuper en Europe.

Plusieurs communautés nationales accompagnent et se mettent au service des migrants. Certaines, comme l’Espagne, coordonnent leurs actions à l’aide d’une équipe nationale et un réseau de communautés locales. Cela pourrait constituer une mission communautaire.

Nous partageons cette mission avec la Compagnie de Jésus et d’autres organisations chrétiennes et laïques.

Il est nécessaire de renouveler le réseau européen CVX des migrations pour mieux nous mettre au service de ceux qui sont contraints de migrer.

L’œcuménisme

En tant que CVX:

Nous reconnaissons la diversité des parcours de foi dans de nombreuses communautés et nous les respectons.

Nous sommes appelés à vivre deux dimensions de notre identité: a) la spiritualité, b) la vie sacramentelle.

Nous avons un trésor à partager. Partager signifie être ouvert et accueillir les autres d’où qu’ils viennent.

Nous sommes favorables à l’intégration et mettons l’accent sur ce qui nous paraît essentiel.

Nous regardons les difficultés en face mais recherchons des moyens pragmatiques à différents niveaux pour nous en accommoder.

Les jeunes adultes

Comme attendu, il existe une grande variété de situations entre les 17 communautés nationales CVX, allant de celles qui ne comptent guère de jeunes membres voire aucun à celles qui en sont riches (Portugal). Les points suivants nous ont semblé communs entre toutes les communautés ayant des jeunes adultes parmi leurs membres:

Comment former des responsables et des guides pour les groupes de jeunes? En lien avec la famille ignatienne élargie.

Comment gérer la période durant laquelle ces jeunes adultes quittent CVX en raison de charges de famille croissantes et d’engagements professionnels?

Comment soutenir ceux qui ont des enfants en bas âge?

Comment préserver l’unité de la communauté nationale lorsqu’il existe des divergences de vues entre les membres plus jeunes et les membres plus âgés?

Comment préparer les jeunes (à l’école ou l’université) à l’idée de pouvoir appartenir

à CVX? Importance des aumôneries étudiantes pour promouvoir CVX.

Utilité des médias électroniques pour aider à participer aux réunions CVX lorsqu’on est ailleurs, à l’étranger ou dans une autre ville (Skype etc).

Questions pratiques

Le Portugal propose de partager à toute communauté intéressée son programme d’Université pré-CVX sur trois ans et son programme de préparation à l’entrée dans CVX d’un an.

Utiliser le site web européen pour prendre davantage conscience de l’existence et de l’importance des jeunes adultes dans CVX.

Organiser des échanges structurés, comme l’expérience du pèlerinage mis en place entre la France et le Liban.

ANNEXE 2

Citation de Mgr Oscar Romero durant une session de prière lors d’une Assemblée:

“Nous ne pouvons pas tout faire et c’est libérateur de s’en rendre compte. Ca peut sembler inachevé, mais c’est un commencement, un pas sur le chemin, une occasion pour la grâce du Seigneur d’intervenir et de faire le reste”.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer