Espace membres

Mon expérience au Conseil de la Communauté

Relire et goûter les fruits une expérience communautaire

Dans l’année qui a suivi mon élection à l’Euroteam , j’ai été invitée aux conseils de communauté. J’ai pu ainsi participer à environ douze conseils en quatre ans; la plupart se sont déroulés à Paris, rue de la Roquette, et un à Angers après l’élection de la nouvelle ESCN.

« Je contemple la communauté »

C’est un lieu où j’ai contemplé la communauté d’un regard plus large et où j’ai apporté mon ancrage spécifique comme membre de l’Euroteam. Ce que j’aime dans ces rencontres, c’est lors de la première partie des conseils où chacun s’écoute simplement dans la relecture des derniers mois. Sont présents les responsables des cinq grandes régions, les présidents des œuvres de la CVX (Biviers, le Hautmont, la revue Vie Chrétienne), la responsable formation, un membre de la commission jeunes, l’Eurolink, représentant de la CVX France au niveau européen, témoin avec moi de la dimension internationale de la Communauté et bien-sûr l’ESCN au complet ainsi que la secrétaire exécutive. Grâce à la diversité des personnes présentes, j’ai pu ainsi me rendre plus attentive à ce qui traverse la Communauté. C’est l’occasion pour moi de la redécouvrir : dans sa diversité, ses élans, ses fragilités, sa vitalité et d’en actualiser ma perception au travers des prises de paroles de chacun et de la richesse des points de vue différents. Enfin, j’apprécie l’opportunité qui m’est donnée d’apporter l’actualité de la CVX en Europe.

La mission du conseil

Le conseil a principalement une mission d’aide à un discernement élargi de l’ESCN (N.P. 2.2.1). Pour nous tous, membres du conseil, c’est l’occasion d’approfondir un peu plus certains aspects de la communauté. Par exemple à l’occasion d’un conseil où la précédente ESCN nous a présenté le texte « Dynamique de croissance » nous invitant à partager nos réactions, nos idées afin de permettre une plus grande appropriation du texte ; ou encore lors des deux derniers conseils, où nous avons été amenés, avec des trésoriers de communautés régionales invités pour la circonstance, à réfléchir à comment vivre notre situation financière précaire comme un enjeu spirituel et communautaire pour nous et toute la Communauté…

Une place pour chacun…plus facile à dire qu’à faire…

Chacun a sa place, non sans quelques difficultés pour la trouver. L’expérimentation du conseil, liée à notre « nouvelle gouvernance » est encore relativement jeune et le chemin n’a pas toujours été exempt de tâtonnements, parfois d’incompréhensions, de tensions. Actuellement le climat me semble plus léger, la sérénité s’invite volontiers à nos conseils. Plus concrètement, à la lumière des expériences passées, nous avons appris à travailler ensemble ; l’ESCN envoie l’ordre du jour et l’essentiel des sujets, un autre membre du conseil se charge de l’animation, d’autres du compte rendu, et Michèle Marchant met en perspective nos échanges, nous aide à prendre de la hauteur, nous accompagne.

« Ce qui me nourrit… »

Ce qui m’intéresse et me nourrit plus particulièrement, c’est cette expérience spirituelle à la fois personnelle et communautaire, particulièrement à travers l’aide au discernement où nous nous appuyons sur notre spiritualité, où nous faisons communauté.

Le déroulement d’un conseil

Nous nous retrouvons en début de week-end. Le conseil débute par un temps de prière souvent autour de l’évangile du dimanche et l’on prend le temps de partager. Puis  nous écoutons les personnes présentes, les sujets qui nous sont proposés, les points de vue différents apportant ouvertures et parfois crispations, les échanges souvent paisibles ou plus vifs. Pour conclure notre samedi, ceux qui le peuvent, participent à l’eucharistie paroissiale avant de s’éparpiller dans Paris. Le dimanche matin en arrivant, après la prière, nous reprenons ce temps d’écoute, attentifs à nos mouvements intérieurs… Nous nous rendons témoins aussi de certains déplacements, de conversions. C’est justement ce que favorise un conseil qui se déroule en deux demi-journées.

Des fruits ?

Certains conseils ont permis à l’ESCN de confirmer des intuitions ou des propositions ou parfois plus humblement de mettre en perspective des enjeux ou d’approfondir vraiment un sujet. La qualité des échanges nous ouvre à plus large et contribue à la construction du corps. Sérénité, joie, bon climat, bienveillance exigeante… sont des mots qui reviennent souvent lors des évaluations.

Je rends grâce pour ce lieu de croissance personnelle et communautaire, lieu de soutien aussi pour mon service, là où la communauté m’a envoyée, en Europe.

Claudine Drochon

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer