Espace membres

Salariés et bénévoles en CVX

À Saint Hugues, la participation des bénévoles est essentielle

En 2016, nous avons réalisé une étude sur la place des bénévoles à Saint Hugues. Ainsi nous avons pu dénombrer  l’intervention de 400 bénévoles. Les domaines d’intervention sont nombreux :  l’animation (accompagnement de retraites, chants, liturgie…) l’accueil, le service avec les sessions Amar Y Servir, les semaines de travaux deux fois par an avec les Mousquetaires, l’entretien du Parc, le fleurissement de la maison…

Les bénévoles de Saint Hugues viennent de tous les horizons et tous expriment la joie qu’ils ressentent à se mettre au service. Chacun apporte ses talents à sa mesure. C’est parfois difficile de répondre avec attention à cette extrême variété de désirs de servir et de compétences. Mais c’est essentiel. De là, nous est donné la grâce d’être les témoins des fruits reçus du service rendu. Être au service peut conduire à un chemin de redressement, de guérison, de vie nouvelle. Une vraie richesse !

En contrepartie, lors des sessions, nous nous devons d’être vigilants aux désirs de servir, à appeler au service tout en restant  précis sur les besoins.de la maison. Enfin, nous sommes invités à rester attentifs au respect de la complémentarité des missions remplies par les permanents de la maison et celles que nous confions aux bénévoles.

Nous est donné, ainsi, un merveilleux lieu d’exercice de fonctionnement harmonieux dans la complémentarité et la solidarité.

Jean-Louis

 

EVX : Salariés et bénévoles en communauté

 

La mission des Éditions Vie Chrétienne (EVX) est réalisée essentiellement grâce au concours d’une quarantaine de bénévoles, à savoir l’animation et la contribution aux comités éditoriaux, le pilotage de l’ensemble des activités, ainsi que les actions de promotion menées par les Libraires-relais au sein des communautés régionales. Seulement deux fonctions des éditions font l’objet d’un emploi salarié.

Quel que soit le statut (salariés ou bénévoles) au sein d’EVX, les contributions cherchent à être exercées de façon professionnelle en veillant à nos responsabilités d’employeur mais aussi de prestataire de la mission d’édition qui nous est confiée par la CVX.

Dans le cadre des réunions diverses, les prestations à assurer se vivent en communauté de service prenant en compte la diversité du positionnement de chacun et à la manière de CVX : mise en présence de Dieu, écoute jusqu’au bout sur l’ordre du jour, échos suite aux propositions exprimées, évaluation.

Au sein des communautés de service, la circulation de la parole entre tous et la clarté des attentes mutuelles contribuent bien à la convergence et la complémentarité des missions. Elles permettent de les vivre autant que possible dans la joie de contribuer à l’expression d’une parole issue de l’expérience de vie ignatienne des communautés de vie chrétienne.

Patrick

 

 

Au Hautmont, la complémentarité salariés/bénévoles est essentielle

 

La maison ne pourrait pas fonctionner sans la présence de ces deux réalités. Nous avons actuellement cinq salariés, autant de personnels « prestés » (ménage et cuisine), et pas loin de 500 bénévoles répertoriés. Quelques-uns sont présents quasi quotidiennement, d’autres ne viendront qu’une fois dans l’année.

Je suis impressionné par la motivation et l’engagement des salariés. Ils ont les compétences qui répondent à notre/nos besoins dans la durée. De plus, et c’est essentiel, ils font le lien et assurent la continuité des missions entre les bénévoles.

Ce dont je suis témoin, chez les bénévoles, c’est la joie de mettre son temps et ses compétences au service de tous. Il y a une très grande diversité de profils, de disponibilité et de motivation. Pour les permanents salariés de la maison, de nombreux défis sont à relever dans l’animation des bénévoles, comme veiller à ce que chacun dans sa diversité puisse trouver sa juste place dans un cadre donné, ou encore manifester à chacun de la reconnaissance pour son service. Donner aussi, à chaque bénévole, des outils afin de relire et évaluer sa mission. Le tout en restant attentif à renouveler le « vivier » et ainsi garder une diversité intergénérationnelle avec la question de la manière de faire vivre ces missions dans un esprit communautaire et fraternel.

Le cœur de fraternité a la mission de veiller à ce dernier point. Il rassemble une dizaine de bénévoles avec la directrice, et essaye d’être attentif à ce qui se vit dans les différentes activités de la maison. Il propose quelques temps forts permettant aux bénévoles de se retrouver et de faire vivre cette communauté qui anime le Hautmont.

Yves

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer