Espace membres

Equipe service de la Communauté nationale : qui sont-ils ?

En janvier 2018, nous vous annoncions l’élection de Brigitte Jeanjean, d’Emmanuel Grassin d’Alphonse et de Pierre Guy lors de l’Assemblée extraordinaire au Centre spirituel du Hautmont. Depuis, ils ont « coopté » deux membres Eric Weisman-Morel et Christine Beaude pour les rejoindre dans leur responsabilité de membres de l’équipe service de la Communauté nationale (ESCN). Ils se confient sur leur engagement dans la Communauté et partagent leur vision de l’équipe service de la Communauté nationale.

En réunion d’équipe service en avril 2018

 

Christine Beaude, 55 ans, membre de la Communauté régionale Nanterre Grande Arche.

« La Communauté pour moi c’est :

  • Un chemin commencé depuis plus de trente ans et dont j’ai reconnu qu’il est pour moi le bon chemin pour trouver le Christ. Je l’ai exprimé dans mon engagement en 2010
  • Et donc la colonne vertébrale de ma vie d’adulte, qui a accompagné (discernement en communauté locale ou au moins partage) tous mes choix
  • Mon lieu d’engagement privilégié aux deux sens du terme (expérience en équipe service de Communauté régionale et huit ans au Comité national avant le changement de gouvernance)
  • Un pied du trépied qui constitue ma vie, à côté de ma famille et mon travail

Ma présence dans l’ESCN :

  • La réponse à un appel, entendu trois fois, et discerné avec ma communauté locale
  • Une joie
  • Une équipe à apprendre à connaitre
  • Un chemin à construire, qui apportera surement des surprises »

∴∴∴

Jean-Luc Fabre, 62 ans, Assistant national de la Communauté depuis 2012.

« La Communauté pour moi c’est essentiellement… une capacité formidable à créer une atmosphère de bienveillance pour permettre à chacun de prendre conscience de ce à quoi le Seigneur l’appelle vraiment.

Ma présence dans l’équipe service de la Communauté nationale… celle d’un témoin d’une histoire plus ou moins longue avec les intuitions profondes et fécondes d’Ignace du XVIème siècle, avec l’histoire récente de la Communauté depuis 2012 avec l’élaboration de la Dynamique de Croissance et tout ce que cela a entraîné. Ont évolué les relations avec les compagnons impliqués dans la vie missionnaire de la Communauté (congrès,  centres spirituels, éditions, formation aux Exercices Spirituels, ateliers, frontière jeunes, chantier famille… ). Espérant en être aussi le relais, le passeur de témoin avec d’autres pour continuer à être comme membre de l’équipe service de la Communauté nationale ouvert, encourageant, appelant, exigeant, entreprenant et capable de tenir compte de la situation. Celle de la Communauté avec toutes ses Communautés régionales, celle de l’Église, celle du monde pour que la Communauté de Vie Chrétienne se donne encore plus. »

∴∴∴

Emmanuel Grassin d’Alphonse, 59 ans membre de la Communauté régionale Haute Normandie.

« conseil en propriété industrielle en entreprise. Célibataire, je suis à CVX depuis 1988.

La Communauté nationale, pour moi a deux visages, le visage que je percevais avant d’être élu à L’équipe service de la Communauté nationale et le visage que je commence à percevoir depuis. Je voyais la Communauté comme un grand réseau de compagnons qui chacun cherche à avancer dans sa vie, avec son seigneur. Lors d’un congrès, je retrouvais tel compagnon croisé il y a cinq, dix, vingt, trente ans dans une autre ville, dans une de mes communautés locales ou lors de telle rencontre forte en communauté de session ou tel week-end de formation.

Ce visage persiste bien sûr, mais le visage que je commence à contempler depuis mon élection, est imprégné par la très grande quantité de personnes remarquables que je croise. Beaucoup ont montré leur capacité à discerner et à agir avec d’autres, pour changer le monde là où ils sont. Audace de telle Communauté régionale pour être ouverte à tous. Ceux qui ont contribués aux universités d’été, au congrès de Cergy…etc. Je peux rendre grâce au seigneur parce qu’il travaille de l’intérieur les compagnons et les appelle à être réellement des vivants, présents là où ils sont. Que la Communauté soit déjà un peu une communauté apostolique me touche. Je me sens dépassé et parfois perdu, mais je sens que cette communauté nationale est belle.

Ma présence à l’équipe service de la Communauté nationale: il m’a d’abord été donné d’être proche des centres spirituels et de la formation. Et puis, les tâches abondent, les échéances s’imposent. En parallèle, il nous a fallu trois mois pour constituer l’équipe et commencer à travailler effectivement tous ensemble à six. Nous voyons qu’à tour de rôle chacun apporte sa sensibilité, son talent propre et que cette complémentarité est bonne. Pourtant ce n’est pas confortable. On a peu de temps pour faire communauté ensemble, en particulier à cause de l’éclatement géographique. Nous compensons par des réunions téléphoniques hebdomadaires. C’est comme en vélo, l’équilibre entre nous et l’équilibre d’ensemble se trouve en avançant. »

∴∴∴

Pierre Guy, 38 ans, membre de la Communauté régionale Gironde.

« marié à Sophie, 3 enfants

Cadre dans un organisme de Logement social Depuis 8 ans en CVX

Pour moi, la Communauté de Vie Chrétienne c’est d’abord une expérience de la Parole, celle de la Parole de Dieu qui nous interpelle avec des mots anciens (dans l’écoute de l’Ecriture) et des mots nouveaux (dans les expériences de vie partagées entre compagnons), pour mieux se dire à travers nous à ce monde en demande d’espérance ! C’est un lieu où nous nous stimulons les uns les autres pour « contempler les mystères » de la vie du Christ, « reconnaître quelle est cette parole, ce message de Jésus que Dieu veut délivrer au monde par [nos vies] » et nous laisser « transformer, renouveler par l’Esprit pour que cela soit possible », comme dit le Pape François dans un magnifique passage qui cite abondamment Ignace (Gaudete et Exsultate 19-24). Contempler, discerner, agir !

L’ESCN, c’est pour moi d’abord un lieu d’écoute et d’accompagnement de ce qui se vit dans la Communauté, en étant attentif à sa croissance dans l’esprit de Lumen gentium 1 (« l’Eglise étant, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain ») et aux signaux faibles qui la traversent : la petite graine de moutarde qui pousse ici ou là dans ou hors de la Communauté et qui pourrait bénéficier à beaucoup, le sel d’une rencontre à garder pour un pas de plus ensemble, avec une attention spéciale aux petits de ce monde que Dieu nous confie. »

∴∴∴

Brigitte Jeanjean, 67 ans, responsable de l’ESCN, membre de la Communauté régionale Causses et Monts. Brigitte a fait connaissance avec la CVX en 2009.

« Qu’est pour moi la Communauté ? Je suis venue chercher un groupe de partage à un moment difficile de ma vie et j’y ai trouvé des compagnons, une écoute attentive, des moments d’échanges respectueux et sans jugement, des partages de vie quotidienne divers et riches … sous le regard du Seigneur. J’ai découvert le compagnonnage, le soutien mutuel par la prière, l’écoute et la présence. J’ai aussi découvert la spiritualité ignatienne, des temps de prières et des lieux différents, comment écouter la Parole qui m’est personnellement adressée, écouter et voir les signes qui traversent ma vie et passent par la voix de mes compagnons, des personnes rencontrées ou les signes du temps. Et j’ai pu m’adresser à Lui. Les retraites, les Exercices Spirituels m’ont fondée. Me mettre au service a alors pris un autre sens : plus ma relation au Seigneur s’approfondissait et plus mon désir de servir s’ouvrait largement. Les trois mots : disciple, compagnon, serviteur ont pris toute leur signification et j’ai ressenti dans ma vie à quel point ils sont indissociables dans un désir de participation à la mission du Christ. Ma communauté locale est un lieu de discernement qui m’a permis de poser, sous le regard et la parole de ses membres, mes choix importants, d’y être envoyée et soutenue dans mes missions qu’elles soient paroissiales, diocésaines ou communautaires. C’est le lieu de vie qui m’apporte ressourcement, équilibre, écoute donnée et reçue et m’ancre dans ma vie au service du Christ et de mes frères.

Lorsque j’étais responsable de ma communauté locale, j’ai davantage approché l’intérêt de la Communauté régionale et son rôle tant auprès des compagnons que sur le territoire. J’ai goûté à la joie d’être différemment attentive à mes compagnons, à leur croissance spirituelle et à celle de notre petite communauté lors des préparations des rencontres, des missions données par l’équipe service de la Communauté régionale (ESCR) ou la paroisse… Mon goût pour l’accompagnement s’est précisé lors des « écoutes » pendant plusieurs semaines de prière accompagnée, les formations à l’accompagnement de communauté locale, puis à l’accompagnement spirituel. Est ensuite venu un appel à me mettre au service de notre Communauté régionale. Mon territoire s’est agrandi et avec lui mes connaissances, mes perceptions qui se sont ouvertes sur une Communauté nationale… et mondiale. Il semble que ce soit toutes ces expériences de vie qui aient préparé un terrain favorable à l’appel à servir en Communauté nationale. Aujourd’hui, notre équipe se construit : nos pluralités s’agrègent pour constituer une unité qui puisse répondre aux attentes des membres et à la présence et à l’appel de Dieu dans nos vies et nos services… dans l’Eglise et dans le monde. »

∴∴∴

Eric Weisman-Morel, 47 ans, membre de l’ESCN, membre de la Communauté régionale Nanterre Grande Arche.

« La Communauté, c’est pour moi un visage de l’Eglise et du Monde. Imparfait, incomplet, dans le doute, dans la joie, marqué par le temps, ouvert et tourné vers l’Autre, beau, souriant, inquiet parfois… Ce visage, je le contemple dans les compagnons qui nous sont donnés en communauté locale : en recherche de ce à quoi le Seigneur nous appelle, faisant des choix, petits ou grands, qui engagent et que nous partageons lors de nos rencontres, de plus en plus en profondeur, et avec délicatesse, et aussi en demande d’écoute, de soutien, d’aide, d’outils, pour y voir plus clair, pour recevoir chacun son Nom propre. J’aime aussi découvrir la Communauté mondiale, qui ajoute encore à cette diversité de l’église et du monde : des attentes qui nous rassemblent, des chemins qui nous unissent à Celui qui nous guide. Nous sommes une même Communauté qui se déclinent dans les cultures des différents pays et des territoires.

Ma présence dans l’équipe service de la Communauté nationale est le fruit de rencontres, d’abord avec quelques compagnons appelés comme « serviteurs inutiles » pour préparer des newsletters pour « Voter en conscience » en 2016-2017. Ensuite, avec d’autres compagnons appelés à se rendre disponibles et à se mettre à l’écoute de leur désir pour l’équipe service de la Communauté nationale. C’est aussi le fruit d’un patient discernement pour mieux entendre à quoi le Seigneur m’appelle, comment faire fructifier les talents qu’il m’a confiés. Et aussi, très directement, pour identifier comment articuler ma famille avec trois jeunes enfants, mes responsabilités professionnelles et mes autres engagements. Aujourd’hui, nous nous découvrons (quelles personnalités, quelle façon d’être en équipe, quelle répartition des tâches…), nous nous apprivoisons, nous nous mettons à l’écoute de la Communauté. »

Election
© Jef