Espace membres

Election de l’ESCN : répondre à un appel de la Communauté

Répondre à un appel de la Communauté, c’est répondre à une convocation de son groupe d’appartenance.

Mais si la réponse est vraiment filiale elle ne doit pas seulement prendre en considération la demande communautaire, elle doit pouvoir s’ouvrir à la vocation personnelle : les dons, les charismes, les goûts profonds que porte la personne en elle-même…

Mais cela ne suffit pas encore. Une autre dimension importe : la réponse à l’appel que vit la Communauté dans sa situation présente. La personne doit éprouver du goût pour l’enjeu présent. Pour la Communauté actuellement : se comprendre comme don pour le monde et l’Église (thème de l’Assemblée mondiale 2018).

La personne doit sentir en elle une triple mobilisation de son être par son attachement à la Communauté, par son cheminement à partir de ce qu’il est, par le goût de l’enjeu présent.  Alors la réponse à son Seigneur qui l’appelle elle au sein d’une communauté pour l’humanité pourra être pleine et entière.

Merci à nos trois compagnons qui nous livrent une part de leur cheminement, qu’ils aient été élu ou non.

Election
© Jef

« Ma démarche, avant l’Assemblée de Communauté, a consisté à approfondir ma connaissance de la Communauté, en relisant des publications et en posant des questions aux membres de la précédente équipe.

Ensuite, j’ai relu mes engagements, pour évaluer ma disponibilité en temps et en esprit. En disant oui à cet appel, je me sentais confiant dans l’accompagnement de la Communauté. Lors de l’Assemblée, après la journée de présentation et d’échange du samedi, j’accueillais avec un même désir mon élection et celle de mes compagnons. Ce même soir, avant l’élection, l’Assemblée me semblait traversée par des mouvements intenses et positifs : comment avoir le cœur large pour peser justement et faire son choix pour le vote ? Le lendemain dimanche, le discernement avait fait son chemin, l’Assemblée semblait plus paisible.

Pour voter, les délégués défilaient vers la table d’émargement et mettaient le bulletin dans l’urne : cette image était pour moi semblable au peuple de Dieu qui monte communier vers l’autel lors de l’Eucharistie. Sœur Michelle, qui accompagnait cette rencontre, nous signalait les compagnons, les communautés qui étaient en prière avec nous : c’était bon de se sentir aussi « porté », pour moi, en particulier par les Moines de Lérins, chez qui j’ai fait ma première retraite, il y a trente ans.

Au terme de l’élection, les visages des délégués traduisaient bien la joie de ce qui venait d’être vécu et la joie de la nouvelle équipe que la Communauté venait de se donner. Pour moi, ce temps pris pour la préparation a été un temps de joie et de grâces reçues, m’ouvrant à la Communauté mondiale et renforçant mon goût pour elle. »

Eric, Communauté régionale Nanterre Grande Arche

∴∴∴

« Appelé à discerner ma disponibilité pour faire partie de l’ESCN au début de l’été 2017, j’ai vécu la joie d’une mise en route intérieure et le bonheur d’arpenter de nouvelles clairières. Je voudrais témoigner d’un point : entre l’appel à discerner et l’envoi au service de la Communauté au sein de l’ESCN, il y a eu un « moment » essentiel, qui m’invite à préciser et à approfondir ce que signifie pour moi « envoyer » dans la démarche du « DESE » (Par cet acronyme, on désigne la démarche « Discerner, Envoyer, Soutenir, Evaluer » proposée aux compagnons. Cet « outil » se décline à tous les niveaux : de la communauté locale à la Communauté mondiale, ndlr.).

Ce fut au Hautmont, lors de l’Assemblée extraordinaire de la Communauté, l’expérience de faire corps avec d’autres au sein d’une assemblée discernante, ouverte à l’Esprit dans l’écoute entre ses membres. Et je me sens aujourd’hui moins envoyé (au sens où l’envoi connote un détachement) que déployé par la Communauté, comme un corps déploie ses membres ou un arbre ses branches. Dans ce déploiement, chaque cellule est reliée à toutes et compte autant que les autres, les jeunes pousses autant que le tronc ou les racines. Je nous souhaite donc de porter tous ensemble du fruit, sûr de pouvoir compter sur votre soutien pour la suite à notre nouvelle équipe. »

Pierre, Communauté régionale Gironde

« En mai dernier, j’ai accueilli l’appel de la Communauté de Vie Chrétienne à me rendre disponible à l’élection pour intégrer, éventuellement, la nouvelle ESCN, à la manière de Marie : surprise (pourquoi moi ?), assaillie par le doute (serai- je à la hauteur de la mission et de la confiance accordée ?) J’ai pris le temps de la prière personnelle en confiant toutes ces questions au Seigneur et en demandant à certains compagnons de prier pour moi et avec moi, pour soutenir ce discernement.

J’ai pris le temps de contempler ce qui s’ouvrait devant moi et j’ai « risqué mon Oui aux imprévus de Dieu » en envoyant ma lettre à l’ESCN puis mon dossier de présentation auquel je n’ai pas pu consacrer toute mon attention en raison du décès brutal de mon beau-père survenu dans cette période.

Joie et Paix ont accompagné sans faillir les longs mois qui nous ont conduits à l’Assemblée de Communauté Extraordinaire le dimanche de l’Epiphanie.

Tout appel bouscule, déplace, invite à relire, à relier les évènements.

En relisant mon parcours en CVX, force m’a  été donnée de constater le chemin spirituel parcouru, de mesurer mon appartenance au Corps ….Eglise et Communauté de Vie Chrétienne, berceaux fondamentaux pour vivre pleinement ma vocation baptismale au travers du DESE… Jalons  importants pour préparer l’après élection, surtout en cas de non élection.

Puis est arrivée l’invitation envoyée aux huit membres éligibles, à dire en quatre minutes  ce qui nous avait traversés et ce que ce chemin avait fait bouger en nous depuis notre appel et notre réponse jusqu’à l’Assemblée.

Cette première étape de présentation samedi matin, était  suivie l’après-midi  de huit entretiens d’un quart d’heure avec les  huit communautés d’Assemblée. Je me suis dit alors que le Seigneur avait beaucoup d’humour .En effet, alors que je viens tout juste de cesser mon activité professionnelle, j’ai eu le sentiment d’être  propulsée dans une dynamique proche de celle d’un entretien d’embauche. De quoi faire monter un peu de stress.

J’ai cependant vécu ce temps de présentation matinale comme un premier tour, confiante en la bienveillante écoute des compagnons. Les huit entretiens de l’après-midi m’ont davantage stressée et fatiguée. Un vrai marathon !

Puis est arrivé le temps, tant attendu, de l’élection dimanche matin ! Moment solennel et émouvant à la fois ! Merci à Sœur Michèle et à l’équipe musicale, d’avoir créé un vrai climat de prière tout au long de ce temps important pour la Communauté toute entière.

Je me suis réjouie avec mes compagnons élu(e)s .Une belle et grande mission est confiée à Brigitte, Pierre et Emmanuel que j’entoure de mon soutien fraternel dans la prière quotidienne !

Je n’oublie pas mes compagnons non élu(e)s.Merci pour tout ce qu’il nous a été donné de partager ensemble tout particulièrement vendredi soir lors de ce temps privilégié de rencontre en vérité ! Que le Seigneur nous garde dans la joie et l’élan du service… Il y a tant de vignes à soigner et de champs à semer et à moissonner pour sa plus grande Gloire !

Merci pour cette belle aventure humaine et spirituelle. « Et que jusqu’à la prochaine rencontre Dieu nous garde dans la paume de ses mains ». »

Danièle, Communauté régionale Lorraine