Espace membres

Balade en journée régionale « à la manière de CVX »

Vivre un experiment en Communauté régionale

Nous sommes très différents dans notre Equipe service de Communauté régionale, certains sont plus « disciples », d’autres « compagnons » et quand il s’agit de discerner une proposition pour vivre un temps régional, nous essayons de vivre harmonieusement ces deux dimensions… Cette idée de balade »à la manière de CVX » » à expérimenter au cours d’une journée régionale est née de cette constatation. Cela a donné une promenade de détente pour faire plus ample connaissance avec des compagnons éloignés ou nouveaux et un Exercice Spirituel vécu en Communauté régionale.

Nous avons donc cherché si d’autres Communautés régionales avait fait cette expérience avant nous et en tapant : « contempler » + « la ville » + « CVX » sur un excellent moteur de recherche, nous sommes tombés sur la proposition vécue par la Communauté Paris Bonne nouvelle le 3 avril 2016. Une proposition qui invitait à faire l’expérience d’un exercice de contemplation dans la rue, lors d’une rencontre régionale. Elle s’appuyait sur le Livre « Nos villes d’un cœur brulant » aux Editions Vie Chrétienne, qui propose les Exercices dans la rue. Plus d’infos sur le livre.

Cette expérience vécue par Paris Bonne Nouvelle nous a inspiré et nous a remplis d’enthousiasme et nous avons décidé de nous l’approprier pour notre Communauté régionale de Basse-Normandie.

C’est au cœur de la ville de Bayeux, au monastère des Bénédictines que notre journée régionale a eu lieu. Le thème retenu pour cette journée était : « Visage(s) de Dieu eu cœur de nos vies, de nos villes ».

Lors des Exercices dans la rue, l’auteur de « Nos villes d’un cœur brulant » invite chacun à donner un nom personnel à Dieu, à nommer celui qui nous rejoint dans notre quotidien et sur nos lieux de vie. Qui est-il réellement pour nous ?

Le matin, nous avons creusé la question que Jésus nous adresse personnellement dans l’Évangile de Mathieu (16, 13-14) lire l’Evangile : « pour vous qui suis-je ? » en entrant dans le texte avec nos cinq sens.

60 phrases présentant des visages différents de Dieu étaient affichées dans notre salle commune.

Comme par exemple :

« Visage de Dieu à l’écoute de l’histoire, celle des hommes, mon histoire, qui respecte les rythmes humain de ma vie. »

« Visage de Dieu qui ouvre un chemin de paix, offert à chacun, toujours. »

« Visage de Dieu qui s’engage lui-même pour rejoindre les hommes là où ils sont, là où ils disent leur besoin de lui. »

« Visage de Dieu qui nous communique sa force, sa bénédiction sur les chemins inattendus de nos vies. »

Pendant un temps de silence, chaque compagnon était invité à choisir trois visages de Dieu qui le rejoignaient et qui, à travers ces mots, résonnaient dans son cœur.

En communauté locale de journée, nous avons pu partager aux autres un des visages de Dieu que nous avions découvert lors de notre cheminement spirituel. Ainsi à la fin de la matinée après le temps de prières et le partage, chacun a pu répondre davantage à la question de Jésus : « pour vous qui suis-je ? »

Grâce à cet Exercice Spirituel, nous avons pu « envisager » le Seigneur dans notre cœur, comment il se montre, comment il se révèle à chacun. Puis l’après-midi ces visages de Dieu ont continué à nous habiter, lorsque nous avons été invités à regarder la ville comme le Christ la regarde.

Un jeu quizz nous a permis d’échanger de façon ludique et de choisir ensemble, le parcours que nous souhaitions découvrir suivant nos centres d’intérêt.

Nous avons vécu cette balade à 3 ou 4 compagnons à la manière d’un dialogue contemplatif, alternant les moments de silence et de paroles. Un dépliant nous proposant des textes d’Évangile et une manière de contempler nous a aidé à entrer dans la proposition. Chacun a pu entendre comment le compagnon goûtait la balade, ce qui le touchait, et laisser résonner en lui ce que le Seigneur avait à lui dire à travers cet instant.

Durant cette balade, nous avons cherché à avoir une attention plus grande à ce qui se donnait à voir, à entendre, à goûter, à toucher. Nous sommes rentrés dans la ville avec nos cinq sens, comme nous étions entrés dans la page d’Évangile du matin et nous avons été invités à nous laisser affecter par ce qui s’offrait à nous dans le paysage, dans la rencontre, dans la vie de la cité.

Bayeux se prête bien à ce genre d’exercice de contemplation dans la rue, car la ville nous a offert, en cette journée d’automne, beaucoup de contemplations possibles :

Des compagnons se sont tout simplement arrêtés derrière la cathédrale pour contempler la majesté et la longévité du bel arbre de la Liberté, planté à la révolution française. Cet arbre à lui seul nous donne à faire mémoire sur notre propre vie mais aussi sur celle des hommes et de leur histoire. D’autres ont flâné dans la ville, le long de la rivière, goûtant la chaude lumière de la journée, le clapotis de l’eau autour des moulins et la nature qui se donne à contempler dans ses habits d’automne.

Bayeux était aussi ce jour-là une ville de contraste : à la fois une bourgade charmante de Normandie, hautement touristique et une ville ou la guerre est omniprésente. Cette ville garde la mémoire du débarquement en 1944 (cimetière britannique) et accueille aussi en son sein le mémorial des reporters de Guerre, qui rappelle le travail des journalistes décédés récemment en zone de combat. En raison du Prix Bayeux des reporters de guerre qui se déroule chaque année en octobre, il y avait autour de la cathédrale une exposition de photos format XXL qui plongent les visiteurs dans la guerre à Mossoul en 2017.

De cette visite du cimetière britannique, où tant de jeunes hommes ont perdu la vie en 1944, aux scènes de combat dans Mossoul en 2017, en passant par le spectacle de la création, ou la rencontre de personnes croisées dans la rue, chacun a pu à contempler le monde et se laisser toucher à la manière du christ comme nous le propose le PG1 de la communauté : « « Trois Personnes Divines, contemplant l’ensemble de l’humanité, en prise à tant de divisions scandaleuses, décident de se donner totalement à tous les hommes et de les libérer de toutes leurs chaînes. Par amour, le Verbe s’est incarné et est né de Marie, Vierge pauvre de Nazareth. Inséré parmi les pauvres et partageant avec eux leur condition, Jésus nous invite à nous donner continuellement à Dieu et à instaurer l’unité au sein de notre famille humaine. »

Voir le texte Principes Généraux de la Communauté de Vie Chrétienne

Pour finir, cliquez ci après pour lire les témoignages de compagnons qui ont vécu cette journée régionale : Témoignages Balade en journée régionale « à la manière de CVX »

Dominique, assistante de la Communauté régionale Basse-Normandie

Contact : par mail (clic droit « copier l’adresse électronique »).

Documents utiles à l’organisation d’une rencontre similaire

Dépliant paroles Exercices dans la rue NB : voir les deux pages

Jeu-quizz pour choisir son itinéraire

Mots-clés :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer