Espace membres

« Vivre l’Evangile au quotidien grâce à la spiritualité ignatienne », session jeunes CVX Europe, à Malte

L’une des missions confiées à l’équipe européenne de la CVX – l’Euroteam – lors de son élection en juin 2014 était d’approfondir les orientations proposées lors de l’Assemblée mondiale de 2013 au Liban (en savoir plus), et particulièrement celle sur l’accompagnement des jeunes adultes dans la Communauté.

Et nous y voilà ! Du 18 au 23 août 2017, nous étions une trentaine de personnes issues de treize Communautés nationales (Belgique francophone, Belgique néerlandophone, Égypte, Espagne, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Italie, Lettonie, Liban, Malte, Pologne et Suisse), jeunes de tous âges, réunies sur l’île de Gozo à Malte, sur le thème : « « Going to the frontiers: confronting daily challenges through Ignatian spirituality ». Réunies par, pour et dans l’Amour de cet homme qu’on appelle Jésus. Et quelle joie ! quelle belle aventure nous avons vécue ! Du soleil, la mer, des rires, des émotions… Voilà le climat dans lequel nous avons vécu ce temps de rencontre, d’échange, de prière, de formation, de convivialité et d’enrichissement mutuel. Que retenons-nous de cette expérience ? Regards croisés de trois francophones…

© CVX Europe

Une Communauté mondiale

Ce type de rencontre permet avant toute chose de prendre conscience de la dimension européenne et mondiale de la CVX. Ne plus simplement considérer notre communauté CVX nationale, mais nous décentrer et saisir que c’est bien le même Esprit qui nous anime, la même spiritualité ignatienne qui nous rassemble et nous fait grandir. Sentir à la fois notre diversité et notre unité. S’enrichir mutuellement de nos réflexions, goûter intérieurement que les mêmes questionnements nous animent et que les apports des uns et des autres éclairent notre réflexion. Voilà ce que nous avons vécu pendant ces cinq journées.

Vivre l’Evangile au quotidien grâce à la spiritualité ignatienne

© CVX Europe

La participation de l’ExCo mondial au travers de la présence de Najat de la CVX Liban, responsable de la commission « Jeunes » et d’Alwin, de la CVX Philippines, secrétaire général de l’ExCo est davantage encore venue nous transmettre le souffle de la Communauté mondiale.

Nous avons également été très touchées par l’engagement de la CVX Malta qui nous a accueillis. Ses membres se sont largement mobilisés pour être présents avec nous tant dans les moments de convivialité que les témoignages, donnant ainsi à voir une Communauté maltaise dynamique et profondément engagée.

C’est quelque chose du caractère universel de la CVX qui s’est dit sur cette minuscule île de Gozo. Nous revenons de cette rencontre pleine de joie, d’espérance et de désir de servir notre Communauté dans toutes ses dimensions.

© CVX Europe

 

Un appel à vivre le Magis

© CVX Europe

Temps d’enseignement, de partage en petits groupes, de prière personnelle et communautaire se sont succédés. Et parmi les thèmes abordés, il y a eu un appel à vivre le Magis dans la réalité de notre quotidien, à incarner concrètement ce concept ignatien qui peut nous sembler parfois assez abstrait. Qu’est-ce que le Magis ? Grandir en humanité. Faire quelque chose avec en plus cette grandeur d’âme… Longtemps j’ai cru que ce « PLUS » consistait à en faire davantage. Et je dois bien avouer que j’étais un peu gênée par ce quelque chose d’élitiste, de compétitif, qui ne correspond pas à la manière de vivre du Christ. En effet, la Vie que Jésus Christ nous propose est un + de Vie collaborative, une croissance personnelle et une décentration ouverte sur les autres. Non pas un + quantitatif mais un davantage en termes d’intensité de vie et de présence. Vivre le MAGIS, c’est à la fois unique et personnel, communautaire et engageant. Ce mouvement intérieur est à écouter et à concrétiser, afin de construire ensemble le Corps du Christ.

 

Des témoignages sur la manière de vivre la bonne nouvelle de l’Evangile dans notre vie quotidienne

Maintenant que nous sommes des « Ninjas du Magis », que faire ? Chercher à en faire plus encore en visant l’excellence ? Oui et non, attention il ne s’agit pas d’entrer dans l’activisme mais de vivre d’une vie de témoignage ! On ne peut parler de Dieu et de son amour que lorsqu’on a fait l’expérience de sa présence et ce, surtout avec nos proches. Cet aspect m’a fortement touchée au travers des témoignages reçus. Au cours de la formation, un temps a été donné pour partager avec des membres de la CVX Malta sur la manière dont la spiritualité ignatienne les aide à vivre l’Evangile dans leur quotidien. Parmi ces témoignages, deux nous ont particulièrement interpelée :

  1. « Je fais un travail dans le domaine du contrôle. Un jour, suite à mon rapport, un ministre a dû être licencié. Ce ne fut pas une décision facile à prendre, mais je recherche toujours à vivre la justice sociale y compris dans ma vie professionnelle, et ce, quels que soient les risques que cela implique. »
  2. « Nous avions tout pour être heureux jusqu’au jour où notre fille est tombée gravement malade. Nous avons fait tout ce qui était dans notre pouvoir pour alléger sa souffrance, sans succès. Le miracle attendu de sa guérison ne s’est jamais produit. Mais d’autres miracles sont survenus, parmi lesquels nous avons reçu la grâce du lâcher prise et celle de la foi de notre fille. »

Ces témoignages m’apprennent qu’il faut laisser Dieu être Dieu et me rappeler sans cesse que je ne peux rien faire sans Lui.

La CVX : une seule Communauté, diversité dans les missions… Parmi les témoignages entendus, une autre personne était visiteuse de prison. C’est avec grande émotion que j’ai découvert que la liberté d’entrer et de sortir n’a pas de prix. Le milieu carcéral doit aussi être considéré en termes de réintégration. Je me suis demandée dans quelle mesure la société fait miséricorde à ceux qui sortent de prison et qui ont déjà payé pour leurs fautes. Quel regard est-ce que je pose sur les personnes qui sortent de prison ? Soudainement, cette image s’est imposée à moi :

Voilà un cœur, si pur, si grand qu’Il accueille tout le monde ! Célébrons la diversité ! J’ai été touchée également par le témoignage d’un couple maltais qui a appris l’homosexualité de leur fils. J’avoue que cela m’a coûté car il s’agit d’une frontière qui ne m’est pas facile à franchir. Soudain je me suis rappelée la contemplation de Dieu dans l’action. Dieu n’a pas fait d’erreur dans sa création. Et aucune personne ne devrait être réduite à une partie de son identité. J’ai senti l’invitation à une nouvelle conversion surtout au niveau du regard que je pose sur l’autre, différent de moi.

In fine, tous ces témoignages et la diversité des engagements qu’ils recouvrent m’ont fait prendre conscience que l’apostolat de chacun s’insère dans la mission globale de la Communauté CVX au plus large pour former l’Église.  Ainsi, chaque rencontre en équipe devient un lieu pour le DESE à privilégier. Tout engagement commence par une conversion.

De nouveaux outils pour proposer la richesse de la spiritualité ignatienne dans un monde sécularisé

Aller aux frontières, c’est aussi oser recourir à des moyens parfois surprenants mais qui justement, parce qu’en phase avec les réalités d’aujourd’hui et les nouvelles manières de communiquer, peuvent toucher au cœur ceux pour qui l’Église n’est pas une évidence.

Pour vous permettre d’expérimenter quelque chose de la formation que nous avons vécue, nous vous proposons de visionner une vidéo. Prier avec YouTube ? Oui, et pourquoi pas ? Cliquez sur le lien ci-dessous et regarder cette courte vidéo de moins d’une minute. Let’s go !

En effet, pour toucher les jeunes, pour les intéresser, il faut plus d’action, plus d’images et plus d’interactions ; vivre quelque chose avec tout son être de façon globale et ça leur parle ! C’est ainsi que le jésuite belge Nikolaas Sintobin, actuellement aux Pays-Bas, a commencé à utiliser de courtes vidéos sélectionnées avec soin sur YouTube dans le cadre de méditations spirituelles. Il était notre accompagnateur durant cette formation. Il nous a ainsi partagé une manière très surprenante et innovante de prier à partir de vidéos profanes lors de la prière du matin. Et cette méthode nous a conquis et profondément enthousiasmés (pour plus d’informations : www.seeingmore.org).

Et vous ? Qu’avez-vous éprouvé en regardant la vidéo ci-dessus ? Vous ne l’avez pas encore visionnée ? Avez-vous 50 secondes de votre temps à donner ? Let´s go ! Laissez-vous inspirer… À quoi cela vous fait-il penser ? Comment cette vidéo vous rejoint-elle dans votre quotidien ? Quelles sont vos réactions ?

De nombreuses interprétations sont possibles et aucune n’est supérieure aux autres. L’important c’est ce qui résonne en chacun de nous au moment où nous la regardons. Échanger avec les autres participants permet ensuite d’élargir notre horizon. Voici les réflexions de quelques participants sur cette vidéo :

  • « Ce serait quand même plus facile de monter dans ce train s’il s’arrêtait… Pourquoi ne s’arrête-t-il pas ? »
  • « On peut passer toute sa vie sur le quai de la gare à attendre que le train s’arrête pour qu’on puisse y monter. Ou alors on peut décider de monter dans le train en marche… »
  • « Cette vidéo me fait réfléchir sur la notion de sécurité. Est-ce que j’ose prendre des risques ? Est-ce que j’attends que tout soit sûr ?

Pour ma part, cette vidéo m’a amenée à m’interroger sur la solidarité dans mon pays, la Suisse. Aurions-nous cette disponibilité et cette complémentarité-là pour aider quelqu’un à monter dans le train et en même temps prendre soin de ses bagages ?!

Avec quoi repartons-nous de cette session de formation ?

© CVX Europe

Cette formation riche et intense a été une réponse à la volonté de la CVX d’intégrer pleinement les jeunes dans la Communauté. Elle a ainsi permis de trouver de nouvelles pistes pour répondre aux besoins des jeunes d’aujourd´hui et leur donner des outils concrets issus de la spiritualité ignatienne pour vivre la bonne nouvelle de l’Evangile dans un monde sécularisé.

J’ai été surprise de la proximité de nos questions existentielles, à cette période de la vie de jeunes adultes européens. C’est ce que nous souhaitons prendre avec nous en rentrant dans mon pays ; le souhait de prendre soin des personnes de cette tranche d’âge-là, qui partagent ces questions, autour des relations amoureuses, du mariage et avoir des enfants ou ne pas en avoir. Est-ce réellement un choix ou prend-on juste les choses comme elles viennent ? Comment les relire ? La spiritualité ignatienne est vraiment précieuse pour répondre à ces questions. Et la CVX y a de fait un rôle à jouer.

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, nous souhaitons adresser un immense merci aux organisateurs de l’Euroteam, à l’ExCo mondial, à la CVX Malta, au Centre Manrèse à Gozo (Malta) et à tous ceux qui y ont contribué d’une façon ou d’une autre et qui y ont mis tout leur cœur et toute leur énergie pour que cette session soit une véritable réussite. Et elle l’a été ! 😉

Janvière, CVX Belgique francophone
Laurence, CVX Suisse francophone
Sophie, CVX France