Espace membres

2017 : votez en conscience ! Episode 3

Pour télécharger le texte au format PDF, veuillez cliquer ici

Pour l’heure j’identifie mes attachements, je cherche à m’en libérer : attraits ? préoccupations ? peurs ?

Dans la première étape en décembre 2016 [relire l’épisode 2], nous avons abordé la question de l’information, source incontournable  d’une réflexion personnelle pour bien connaitre et comprendre les projets des candidats aux élections de 2017. Maintenant nous vous proposons, dans un deuxième temps, d’analyser les questions qui vous touchent, vous  préoccupent ou vous attirent, d’identifier ce qui vous lie, enferme votre liberté dans votre choix et de chercher à vous en libérer. D’autres étapes viendront par la suite.

Quels sujets me touchent directement, me concernent personnellement ainsi que mes proches ?

Devenir de mon emploi du fait de la révolution numérique voire chômage, maintien de mon niveau de vie, maintien ou non d’avantages sociaux notamment en matière de santé, de protection sociale,…âge de départ en retraite, dépendance, accélération de la vie,… problèmes de logement,… insécurité dans les transports et la rue, incivilités,… pollution de l’air,….éducation,…qualité des soins,… déserts médicaux, déserts des services publics…

Quels sujets m’angoissent ? Qu’est-ce que je crains, quelles sont mes peurs quant à l’évolution de mon pays et du monde ?

Avenir incertain, notamment sur le plan économique et social : comment travailler demain ?, inégalités de revenus  et sentiment d’injustice … accroissement de la dette… désindustrialisation, préservation d’intérêts catégoriels … place grandissante de la finance provoquant bulle financière, krach, dépression, austérité ou inflation… libéralisme à tout crin sans contrôle ni régulation, mondialisation/globalisation sans régulation… injustices sociales… violences sociales suite à des colères et mécontentements… montée d’un protectionnisme entrainant la fermeture des frontières et l’affaiblissement voire la disparition de l’Europe mal comprise, mal aimée… retour des murs et des frontières qui séparent et isolent, accroissement du nombre de pauvres en France, SDF, précarité… mise à mal du vivre ensemble/fraternité du fait d’exclusion, délinquance, angoisse sécuritaire, doute identitaire, inégalités des sexes, accroissement de la population mondiale, de la pauvreté dans les pays en voie de développement, du nombre de migrants du Moyen Orient et d’Afrique,…

Avenir incertain sur le plan politique : en France crise de l’Etat, des institutions, perte de libertés, devenir de l’indépendance de la justice, montée d’un populisme politique, déni et défiance vis-à-vis des hommes politiques et des partis, demande de plus de démocratie participative, proximité de conflits d’ordre religieux source d’attentats ici, fanatisme, menaces terroristes, politique de paix face au risque de conflit mondial, monde multi connecté, multipolaire imprévisible.….

Avenir incertain sur le plan écologique de notre maison commune : conséquences dramatiques du fait du réchauffement climatique, épuisement des richesses naturelles et de la biodiversité, conflits pour les richesses minières, migrations de population pauvre,

Avenir incertain sur le plan sociétal : inégalité des chances à l’école, lutte contre l’illettrisme, baisse ressentie de la qualité de l’éducation, marchandisation de l’homme, manipulations génétiques, pandémie virale, mode de consommation industrielle source de cancers, évolution de la bio éthique, euthanasie, GPA, décomposition des familles, individualisme, divorces/séparations autour de moi, perte de sens, déchristianisation…….

 

Ce qui m’attire, m’enthousiasme, me donne envie :

 Vivre dans un monde plus libre, sûr et en paix où le vivre ensemble est possible, où l’écologie favorise sobriété et anti-gaspillage, où chacun trouve sa place quelque soit son âge, sa couleur de peau, ses origines, ses choix politiques et religieux,

Pouvoir construire un parcours professionnel riche, voire plusieurs vies professionnelles, bénéficier d’une formation tout au long de ma vie, choisir mon temps de travail en fonction de ma vie de famille et associative, voir mon niveau de vie s’améliorer,

Vivre plus vieux en bonne santé, offrir à mes enfants une scolarité débouchant sur un emploi,

Vivre dans un environnement de meilleure qualité, bénéficier des progrès technologiques et médicaux, participer à la transition énergétique,

Vivre en France une vie politique, syndicale politique ouverte, participative, respectueuse des idées diverses et non violente, être fier de mon pays et de ses réussites, voir le chômage, les inégalités et la pauvreté diminuer, voir la France leadership d’une Europe réinventée, génératrice de paix dans les conflits de la planète, et notamment au Moyen Orient, être un modèle en matière de sauvegarde de la planète, être acteur d’un monde plus solidaire,

Elire un président qui ré-enchante notre pays et qui nous rende optimiste.

Cette liste n’est pas exhaustive (*), vous pouvez l’amender à votre guise. Attention nous nous limitons aux seules thématiques et ne prenons pas en compte les mesures techniques/législatives que les candidats préconisent ou qui seraient souhaitables pour atteindre les buts recherchés; derrière toute mesure il y a d’abord une intention de fond à percevoir, à décrypter.

Ces questions sont plus ou moins abordées par les candidats à l’élection dans leurs professions de foi, programmes, discours, interviews ; elles constituent de fait le projet de société qu’ils proposent aux citoyens face aux enjeux pour l’avenir de notre pays.

Pour le moment, j’éprouve mes attachements, je cherche à m’en libérer

Nous sommes, chacun pour sa part, invités à nous interroger sur ces thématiques et enjeux, à mettre les choses à plat, à ne pas décider sur un coup de tête, à nous libérer des passions ou refus superficiels, à prendre acte de nos propres répulsions ou fascinations. Nous pouvons ainsi nous dégager des opinions toutes faites, de ce qui nous lie chacun du fait de nos origines, de notre  statut social, nos habitudes, car ils nous enferment, ne nous laissent pas une liberté de choix, d’appréciation, d’ajustement à nos aspirations motivations. Cherchons à nous libérer de tout ce qui peut nous enfermer.

Apprenons, en prenant distance par rapport à nos attachements, à nous méfier du « jeu médiatique, des p des réseaux sociaux, des ambitions personnelles, des risques de crispations identitaires » (lettre de la CEF juin 2016).

« Un vote ne peut être simplement dicté par l’habitude, par l’appartenance à une classe sociale ou la poursuite d’intérêts particuliers» (document de la CEF, un vote pour quelle société ? 2012)

Voir les articles de la revue Vie Chrétienne, numéro 45 : Un choix délibéré, page 16 ; Dix repères arendtiens avant d’aller voter,page 12

Surmontons nos peurs ! Dépassons nos étroitesses ! Ne verrouillons pas notre cœur ! Mettons nous en marche par un effort de compréhension du monde et d’ouverture pour un avenir commun, meilleur pour les plus fragiles.

Proposition de thème de réunion de communauté locale : relecture de mon chemin de décision

–          Quelles thématiques vont peser dans mon choix de candidat ?

–          Ai-je privilégié la finalité plutôt que les moyens (mesures pour y parvenir) ?

–          Comment je justifie la justesse de ce choix ?

–          Ai-je pris le temps de lire un ouvrage d’un candidat qui ne m’attire pas vraiment ?

–          Me suis-je permis d’échanger avec une connaissance et l’écouter sans à priori partisan et jugement sur ces opinions ?

–          Me suis-je confié au Seigneur dans la prière pour m’éclairer dans mes doutes, interrogations ?

–          Ai-je su me dégager de mes attachements habituels, de mes choix antérieurs ?

–          Ai-je écouté mes aspirations, mon désir profond, sans à priori, sans influence d’autrui ?

–          Ai-je gouté un parfum de liberté dans mes préférences ?

Prochain rendez – vous le 25 février sur le décryptage des programmes/propositions des candidats, ont-ils un discours de société, rejoignent-ils les principes de la doctrine sociale de l’Eglise ? Nous relirons ces enjeux et préférences au regard d’Ignace lors du RV de mars.

(*) Ces sujets/thématiques et enjeux de notre société française j’en retrouve des listes développées en lisant :

–           le document de la CEF « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique» Les évêques dressent un constat lucide de la situation française. Ils nous invitent à construire une société plus juste et plus respectueuse de chacun, plus solidaire que la vie en commun nécessite. http://www.eglise.catholique.fr/actualites/dossiers/elections-2017/#1476372518856-569fba1f-5bc6

–           les encycliques du Pape François « La joie de l’Evangile » § 176 et suivants et « Loué sois-tu » § 17 et suivants.

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20131124_evangelii-gaudium.html

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

Monika, Marie-Dominique, Jean-Luc, Eric, Alain, Marc

Relire les précédents épisodes : lire l’article

A noter les publications récentes :

Cahiers CROIRE, numéro de janv-fev : L’élection, engager l’avenir

CCFD-terre solidaire : Prenons le parti de la solidarité http://www.solidarité2017.org

Hors série Etudes 2016 : La politique, crise et désir de renouveau

A noter des lieux pour se former :

Collège des Bernardins : Retrouver le sens du politique sans faire de la politique !

Chaque mardi à 20h, le Collège des Bernardins vous invite à débattre sur de grands thèmes collectifs et penser autrement la place de l’homme dans la société. L’approche des élections présidentielles nous a semblé un temps opportun pour aborder, ensemble et de manière constructive, les questions les plus décisives qui se présentent à nous : le fonctionnement de la démocratie, l’Europe, la sécurité, la liberté, l’hospitalité, la laïcité…

https://www.collegedesbernardins.fr

Ceras : « Vivre ensemble, un sacré défi !«  session 2017 du 30/1 au 2/2

http://www.ceras-projet.org/index.php?id=5827

La politique, une bonne nouvelle :  forum d’épluchage des programmes pour les 18-35 ans : 11-12 mars

Confrontations et SSF : colloque « accueillir l’étranger, le défi » centre Sèvres, samedi 25 mars