Espace membres

Trois jours d’Université d’été pour discerner à quel engagement je suis appelé

« Relire mes engagements », « confirmer mes intuitions en vue d’actions », « savoir trouver les mots pour être en union avec le plus pauvre », l’Université d’été de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) a convié du 18 août au 21 août 2016, les membres de la CVX et d’autres à réfléchir aux problématiques de l’écologie et de la pauvreté.

Entendre le cri des hommes et le cri de la terre

« Spiritualité de la décision » comme l’a nommé Claude lors de l’une des quatre réunions de Communauté d’Université, il est pour cela nécessaire de « contempler » pour se laisser toucher par la situation, par les personnes puis de laisser place au discernement des enjeux pour agir enfin. Il a donc été proposé aux 192 participants répartis sur trois sites, à Grenoble (Saint-Hugues), Lille (Centre spirituel du Hautmont) et Toulouse (Icam), de rencontrer une trentaine d’associations qui œuvrent localement. La journée de rencontres avec des familles du Quart-Monde, la SCOP Ethiquable, la Communauté du Cenacolo, ou dans les locaux de Médecins du Monde, de la Cimade, a été suivie d’un retour en Communauté d’Université durant laquelle chacun a exprimé aux membres de son groupe ce qu’il a vécu et ce qu’il retient de fort.

dsc_4445
© Danièle Bouteaud

Discerner quelle est la mission individuelle de chacun

Ensuite les participants de la Troisième Université d’été ont écouté l’interview de Cécile Renouard. Religieuse assomptionniste et économiste, Sœur Cécile a eu des paroles fortes comme « nous sommes coresponsables de structures de péché, comme cette finance mondiale qui étrangle les pauvres ».

Une table ronde proposée le lendemain a permis à des bénévoles de s’exprimer sur leur engagement, leur manière d’agir ensemble, comme Bernadette et Véronique qui participent à l’accueil de réfugiés dans un abri d’urgence : « ce n’est que trois nuits, certes mais on est devant un problème de société. On ne peut changer cela mais on peut faire une petite chose pour les autres. Je suis très reconnaissante de cette petite chose et je vous invite à faire de petites choses ».

Guilhem, bénévole de à l’association « Aux captifs la libération » a transmis en simplicité son témoignage de bénévole tournée rue : « si je ne peux pas faire avec, je peux au moins être présent ».

Pierre-Yves, ancien-président du mouvement non-confessionnel ATD-Quart Monde -qui a pour mission d’aller rejoindre les personnes les plus pauvres- a évoqué cette femme « moi je ne suis plus dans la misère car j’ai appris à parler ». La pauvreté n’est pas que pécuniaire, elle peut être liée à l’écart culturel, au sentiment d’isolement ou à la maladie. Des participants ont terminé l’Université d’été avec des idées d’engagement, comme celle d’être bénévole en aumônerie d’hôpital.

Un changement de regard pour agir

Entendre le témoignage de personnes engagées envers des personnes pauvres a contribué à opérer un changement de regard. Alors qu’ils ont fait l’expérience de différentes associations, plusieurs personnes ont retenu l’idée de donner une place d’acteur à celui qui demande de l’aide, de troquer le « faire pour » pour le « faire avec ». « J’ai besoin de toi », comme le disait l’Abbé Pierre, est une démarche qui porte plus de fuit que « je veux t’aider ».

Certains ont parlé de « pas à faire » pour oser le dialogue avec des personnes pauvres et mettre de côté leur envie de « sauver » pour entrer dans une relation simple. Marie a confié que la charité, c’est être avec, accompagner, tout simplement. Pour ceux qui sont engagés, il semble nécessaire de creuser la rencontre personnelle, par eux-mêmes ou en faisant les formations proposées par leurs structures associatives. Et en tous lieux, rester toujours attentif à celui ou celle « qui n’est pas là » ou « qui reste au fond, sans parler ».

« Le plus pauvre m’aide à grandir dans ma foi par le chemin de dignité qu’il me montre » confie un des participants ayant rencontré des bénévoles de la Maison d’accueil de la prison de Vars.

Un premier pas pour les compagnons CVX : transmettre aux membres de leur Communauté locale ce qu’ils ont vécu et les actions concrètes qui peuvent être menées ensemble…

*****
Retrouvez photos, documents et topos abordés durant l’Université d’été CVX 2016 sur le site dédié : http://ue2016.cvxfrance.com/

Mots-clés : ,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer